Accueil / Bourse / 10 introductions en bourse qu’il faudra suivre au cours…

10 introductions en bourse qu’il faudra suivre au cours…

10 introductions en bourse qu’il faudra suivre au cours…

10 introductions en bourse qu’il faudra suivre au cours du second semestre 2015.

Les opportunités ne manquent pas en Afrique, et les investisseurs ayant un appétit pour des actifs du marché primaire auront plusieurs occasions de placements au cours du semestre en cours.

1) Ghana : Agriculture Development Bank

Cinq opportunités d’introductions en bourse sont identifiées au niveau de la CEDEAO, dont trois pour le Ghana. L’une d’elle est celle d’Agriculture Development Bank au Ghana. Son introduction était envisagée depuis, mais un conflit interne a suspendu le processus. L’offre publique initiale qui a débuté le 3 juillet dernier est de 53 millions $. La Banque souhaite financer son expansion et améliorer son infrastructure de technologie. L’offre sera valable jusqu’au 21 août 2015.

2) Ghana : Hords Limited

Toujours au Ghana, l’introduction en bourse de Hords Limited se poursuit. L’offre publique initiale a débuté le 25 juin et devrait s’achever le 10 juillet 2015.

3) Ghana : Intravenous Infusion Ltd

La troisième introduction en bourse est celle d’Intravenous Infusion Ltd. Le processus avait déjà débuté en mars 2015 mais l’intermédiaire choisi pour la circonstance ne s’est pas montré capable et l’opération a été suspendue. L’entreprise a fait savoir, qu’elle est en voie de recruter un nouvel arrangeur pour poursuivre avec son projet.

4) Nigeria : Interswitch

Le Nigéria offrira aussi une opportunité d’investir sur une introduction en bourse, avec une offre annoncée par Interswitch qui veut atterrir sur les marchés financiers de Londres et de Lagos en même temps. L’entreprise contrôlée à 52% par Helios Investment Partners, est déjà présente sur 5 pays africains, et souhaite avoir des ressources pour en conquérir de nouveaux.

5) Côte d’Ivoire : NSIA Bank

La Côte d’Ivoire est le seul pays d’Afrique francophone de la CEDEAO a offrir une possibilité d’introduction en bourse au cours de ce deuxième semestre. NSIA Bank la troisième plus large banque de ce pays devrait arriver sur la BRVM (bourse régionale de l’UEMOA). Les détails ne sont pas encore connus, mais le gouvernement actionnaire à 20% avait indiqué en 2014 vouloir se délester d’au moins 10% de son capital

6) Kenya: UAP Holding

Les introductions annoncées sur les marchés financiers d’Afrique de l’Est concernent le Kenya et la Tanzanie, les deux places les plus dynamiques de la région. Au Kenya l’opération la plus en vue est celle annoncé d’UAP Holdings, le troisième groupe des services d’assurance dans le pays. Après y avoir acquis une part significative, l’assureur britannique Old Mutual a indiqué qu’il était d’abord question d’harmoniser les opérations, et l’introduction devrait intervenir avant fin 2017.

7) Tanzanie : Yetu Microfinance

En Tanzanie, une des introductions est déjà en cours. Yetu Microfinance a en effet débuté le 15 juin avec une offre publique initiale, qui devrait s’achever le 30 juillet prochain. L’établissement financier est en quête de 5 millions $. Ses promoteurs ont promis un doublement des profits dans les trois prochaines années.

8) Tanzanie : Dar Es Salam Stock Exchange

L’autre introduction tanzanienne est celle de la bourse elle-même. Pour améliorer son infrastructure et étendre ses activités, les dirigeants du Dar Es Salam Stock Exchange veulent mobiliser des fonds d’ici la fin du premier trimestre 2016. Avec un total de rotation de titres de 250 millions $, elle a de quoi séduire les investisseurs.

9) Botswana : Afinitas Limited

En Afrique australe, l’Afrique du sud devrait continuer d’être dynamique, mais dans les marchés moins liquides, c’est le Botswana qui est sur les feux des projecteurs. Pour l’heure, Afinitas Limited, est en train de piloter une introduction en bourse qui devrait lui permettre de mobiliser 12 millions $.

10) Botswana : Botswana Telecommunications Corporation

La deuxième introduction qui est présentée comme l’un des plus importantes du pays, est celle de la Botswana Telecommunications Corporation. L’opération longtemps annoncée et repoussée, est désormais prévue pour avant fin 2016.

Un bilan inégal pour le premier semestre 2015

Le premier semestre 2015 a connu un total de 10 introductions en bourse identifiées au 11 juin 2015 selon Dealogic, pour une valeur totale de 869 millions $. A cela il faut ajouter la récente introduction en bourse d’Emaar Misr, la filiale égyptienne du groupe dubaïote, qui a atterri sur le marché financier égyptien le 5 juillet 2015, mais dont le processus d’introduction avait débuté au mois de juin 2015.

Les fortunes ont été diverses pour ces IPO : ainsi l’introduction sur le JSE (Johannesburg Stock Exchange) de South32, l’entreprise issue de la scission, par le géant minier BHP Billiton, de certains de ses actifs, n’a pas tenu toutes ses promesses. Une autre introduction qui déçoit, est celle d’Emaar Misr. Bien que son offre initiale ait été sur-souscrite près de 40 fois, elle a vu sa valeur dégringoler sur la bourse égyptienne poussant ses dirigeants à procéder à des rachat d’actions, pour limiter la perte de valeur.

Par contre, l’introduction de MTN sur le marché financier rwandais via l’offre publique initiale de Crystal Ventures, est un succès remarquable, de même que l’arrivée sur la Bourse de Casablanca de Total Maroc, qui s’impose déjà comme un acteur important de cette place financière.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut