Accueil / Mines & Energies / 10°C de réchauffement d’ici 2300 si toutes les réserves de combustibles fossiles sont consommées

10°C de réchauffement d’ici 2300 si toutes les réserves de combustibles fossiles sont consommées

10°C de réchauffement d’ici 2300 si toutes les réserves de combustibles fossiles sont consommées

Le réchauffement climatique sera de 10°C par rapport à l’ère préindustrielle si nous épuisons les réserves de combustibles fossiles dont regorge la terre. Dans la région de l’Arctique, où le réchauffement survient deux fois plus vite que sur le reste de la planète, cette élévation de température se situera entre 15 et 20°C. Ce scénario, qui pourrait survenir avant 2300, a été révélé par une étude conduite par la chercheuse Katarzyna Tokarska de l’université de Victoria au Canada.

« Il est pertinent de savoir ce qui se passera si nous n’agissons pas pour freiner le changement climatique », a déclaré la scientifique à l’Agence France-Presse.

Si la consommation d’énergie par les hommes se poursuit au même rythme, l’on décuplera, d’ici la fin du 22ème siècle, les émissions globales depuis le début de l’industrialisation. La combustion de toutes les réserves d’énergie fossile libérerait en effet 5 000 milliards de tonnes de gaz à effet de serre (GES) supplémentaires.

Cette nouvelle étude obscurcit davantage les prévisions en cas de retard ou d’absence de mesures de préservation de l’environnement. En effet, le dernier rapport édité sur le sujet en 2014 faisait référence à un réchauffement entre 4,3 et 8,4°C en se basant sur des émissions plafonds de 2 000 milliards de tonnes de GES à l’horizon 2300. Un scénario moins grave que la nouvelle fourchette de 6,4 à 9,5°C établie avec des modèles climatiques récents et une réestimation de la capacité d’absorption des GES par l’océan.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut