dimanche 08 décembre 2019
Accueil / Tic & Telecoms / 10ème Réunion Du Crtel De L’Uemoa : Le Bénin À Travers L’Arcep, Accueille Les Travaux

10ème Réunion Du Crtel De L’Uemoa : Le Bénin À Travers L’Arcep, Accueille Les Travaux

10ème Réunion Du Crtel De L’Uemoa : Le Bénin À Travers L’Arcep, Accueille Les Travaux

La dixième réunion du Comité des régulateurs nationaux des télécommunications (Crtel), des Etats membres de l’Uemoa, se tient au Bénin et ce, pendant trois jours. Ainsi, cette réunion qui regroupe experts et régulateurs de tous les huit pays de l’Uemoa, mais également appuyés par de personnes ressources, se penchera sur plusieurs thèmes dont la finalité est la bonne marche du secteur des télécommunications, dans l’Espace. C’est l’hôtel Bénin Royal de Cotonou, qui a servi de cadre hier, mercredi 27 novembre 2019, à la cérémonie officielle de lancement de ces assises.

Du 27 au 29 Novembre 2019, le Bénin accueille, la dixième réunion du Crtel de la Zone Uemoa. Au cours de ces échanges qui regroupent plusieurs sommités du monde des télécommunications de cet Espace régional, trois principaux thèmes  à savoir : la définition des indicateurs du secteur des télécommunications dans la zone Uemoa; la présentation et la validation du rapport provisoire de l’étude portant sur le système de secours mutuel entre les Etats membres en matière d’infrastructures fibre optique et la présentation et la validation du site web et du logo du Crtel ; ont été retenus. Aussi, la rencontre a-t-elle pour objectif, l’organisation de deux panels de discussion, sur les enjeux du secteur des Communications électroniques dans les Etats membres de l’Uemoa à savoir : la portabilité des numéros mobiles et la problématique des rayonnements non-ionisants. Au cours donc de cette cérémonie de lancement des travaux, le Représentant résident de l’Uemoa au Bénin, a salué les nombreux efforts, qu’ont fournis selon lui les experts présents, dans la réalisation des travaux relatifs aux trois avant-projets de textes communautaires. Pour Komlan Agbo, il est nécessaire de mettre en place, un observatoire régional du secteur de l’économie numérique. « La définition des indicateurs à utiliser, constitue un premier pas dans la réalisation de cette activité. Je voudrais vous encourager à s’y atteler ardemment lors de ces trois jours de travaux », a-t-il évoqué. Mais au-delà de ces efforts et prouesses, d’autres défis non moins importants doivent impérativement être relevés, pour la bonne marche du Crtel de l’Uemoa. A en croire le Président du Conseil de régulation  de l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste du Bénin (Arcep-Bénin), et également Président en exercice du Crtel, les bons résultats du Comité ne leur permettent pas d’éluder ces défis qui demeurent et qui attendent d’être relevés. « A cet effet, nous n’en dirons pas assez des préoccupations relatives à la protection des consommateurs. J’en profite pour saluer l’initiative en cours de l’Uemoa sur la réalisation d’une étude visant à adopter un cadre réglementaire communautaire de protection des consommateurs. Avec les changements continus au rythme de l’évolution des technologies et des modèles économiques dans le secteur du numérique, la concurrence se retrouve dans une situation d’amélioration continue où la poursuite des efforts est toujours nécessaire. Nous restons toujours confrontés aux préoccupations relatives aux rayonnements non ionisants qui, dans certains Etats, engendrent l’opposition des citoyens au déploiement des réseaux, remettant en cause parfois la réalisation des objectifs de couverture du territoire pour la fourniture des services. La maitrise des données économiques intégrées à l’échelle communautaire reste un enjeu pour une meilleure analyse macroéconomique du secteur du numérique », a laissé entendre Flavien Bachabi, avant de déclarer ouvert, les travaux comptant pour  cette dixième réunion du Crtel de l’Espace Uemoa. Des travaux au terme desquels, l’Arcep du Burkina-Faso, prendra les règnes de cette Instance régionale en guise de l’exercice 2020, à la suite donc de l’Arcep-Bénin.

matinlibre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut