Accueil / Développement / 12 milliards de dirhams pour le développement de l’agro-industrie

12 milliards de dirhams pour le développement de l’agro-industrie

12 milliards de dirhams pour le développement de l’agro-industrie

Les industriels du secteur de l’agroalimentaire ont enfin leur contrat programme. Attendu depuis plusieurs années, le contrat programme pour le développement de l’agro-industrie a été signé, lundi 17 avril, en marge de la 9e édition des Assises nationales de l’Agriculture, entre autres, par Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, Mohammed Boussaid, ministre des Finances, Mohamed Fikrat, président de la Fenagri et d’autres présidents de fédérations sectorielles, rapporte la MAP.

Dotée d’une enveloppe globale de 12 milliards de dirhams, dont 4 MMDH de fonds publics, cette stratégie sectorielle vise à développer le secteur de l’Agro-Industrie en accélérant l’intégration entre l’amont productif et l’aval de la transformation. « Il a pour ambition de créer des synergies entre les différents acteurs du secteur agricole marocain et de générer ainsi des chaînes de valeur compétitives, capables de répondre aux attentes des marchés nationaux et internationaux », est-il précisé.

Aziz Akhannouch a précisé dans son allocution, que «les défis des industries agroalimentaires seront relevés à travers la création de 371 unités industrielles qui permettront la création de 38500 postes d’emplois”. Cette démarche d’intégration construite autour de filières d’agrobusiness de haut niveau générera à termes 13 milliards de dirhams de valeur ajoutée additionnelle.

Un second contrat programme a été signé. Il s’agit d’un projet de sauvegarde de la plaine de Saiss, d’une période de 5 ans (2017-2022). Le projet se voit réserver une enveloppe de 4,8 milliards de dirhams, outre un prêt de 120 millions d’euros de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Ce projet bénéficiera également d’un appui financier du Fonds Vert pour le Climat sous forme de don s’élevant à 31,5 millions d’Euros, ajoute la MAP. Ledit projet, de périmètre irrigué de 30.000 ha sur la plaine du Saïss, vise à limiter les prélèvements sur la nappe et pour lui permettre de retrouver son équilibre.

Le réseau collectif d’irrigation projeté se situe au cœur de la plaine du Saïss, grande plaine agricole qui s’étend entre Fès et Meknès, sur environ 100 km sur un axe est-ouest et sur plus de 30 km du Nord au Sud.

telquel.ma

Aller en haut