Accueil / Finances / 2016 sera une autre année difficile pour les bourses africaines selon Imara Africa Securities

2016 sera une autre année difficile pour les bourses africaines selon Imara Africa Securities

2016 sera une autre année difficile pour les bourses africaines selon Imara Africa Securities

Imara Africa Secuities (IAS), une firme focalisée sur des investissements en Afrique, fait savoir que, malgré la croissance annoncée dans la plupart des pays de la région, les marchés financiers qui y sont présents vont de nouveau subir la pression du niveau bas des prix des matières premières, une demande chinoise toujours en berne et une probable hausse des taux de la réserve fédérale américaine qui entraine une hausse du dollar et impacte négativement les monnaies africaines.

La firme estime aussi que des défis, liés notamment à l’accès à l’électricité et aux décisions prises par certains gouvernements comme celui du Nigéria de ne pas laisser fluctuer leurs monnaies au rythme du marché, susciteront chez les investisseurs (internationaux) des réserves quant à l’introduction des actifs africains dans leurs portefeuilles. A firme atténue la situation, en indiquant que la situation ne sera pas homogène et qu’on assistera à des disparités sur certains marchés.

Chez IAS, on pense par exemple que le Botswana Stock Exchange devrait faire montre de résilience, surtout que cette bourse a débuté l’année 2016 sur l’introduction en bourse de Botswana Telecommunication, une opération qui a connu un grand succès. Le document indique aussi que la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l’UEMOA basée à Abidjan, et dont l’indice Composite a réalisé la meilleure performance indicielle en 2015, devrait une fois encore faire montre de résilience en 2016, en raison de la quasi stabilité monétaire dont jouit la sous-région et du fait du rattachement de sa devise (FCFA) à l’Euro, ce qui limite les effets de la hausse du dollar.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut