mercredi 23 septembre 2020
Accueil / Développement / 22ième AG ACAME : Ouagadougou accueille le rendez annuel de la faîtière des centrales d’achats des médicaments les 26 au 28 mars

22ième AG ACAME : Ouagadougou accueille le rendez annuel de la faîtière des centrales d’achats des médicaments les 26 au 28 mars

22ième AG ACAME : Ouagadougou accueille le rendez annuel de la faîtière des centrales d’achats des médicaments les 26 au 28 mars
Pr Ange Désiré Yapi, Président de l’ACAME (au micro)

L’Association Africaine des Centrales d’Achats de Médicaments (ACAME) organise sa 22ième Assemblée Générale qui se tiendra du 26 au 28 mars 2020 à Ouagadougou au Burkina Faso. Pour annoncer l’événement, le Président de l’ACAME, Pr Ange Désiré Yapi et son équipe ont rencontré la presse burkinabè le 27 février 2020 dans l’enceinte de Sonia Hôtel.

En Afrique, les Centrales d’Achat sont les principaux acteurs d’approvisionnement des structures de santé et des piliers centraux des systèmes nationaux de distribution pharmaceutique. L’ACAME, une organisation faîtière des Centrales d’achats de médicaments regroupe ces structures non étatiques afin de fédérer les énergies. Ce, en vue de contribuer entre autres à l’approvisionnement régulier des pays africains en médicaments essentiels de qualité et à moindre coût. Elle compte à ce jour 22 Centrales d’achats de médicament de différentes communautés affiliées. L’un de ses principaux objectifs qui cadre avec ceux des ODD, porte sur la couverture maladie universelle réussie. C’est-à-dire permettre aux populations à avoir accès à des soins essentiels sans être confrontées à des difficultés d’ordre financier.

Dans son mot liminaire, le Pr Yapi par ailleurs Président de l’ACAME a expliqué que la Couverture Sanitaire Universelle est considérée comme la nouvelle frontière en matière de développement. Tous les Etats du monde se sont engagés à en faire une réalité d’ici à 2030 conformément aux objectifs du Développement Durable (ODD).

Selon le Pr Yapi, la couverture maladie universelle entraine une forte augmentation de la demande en médicaments. Il apparait nécessaire, voire primordial pour les centrales nationales d’achats de rendre disponibles et financièrement accessibles des médicaments de bonne qualité pour une couverture sanitaire réussie.

C’est pourquoi, l’ACAME a placé son 22ième AG sous le thème : « Rôle et mission des Centrales d’achats de médicaments pour une couverture sanitaire réussie dans les pays africains ».

Au titre des activités prévues pour ces trois jours de travaux, figurent des sessions de communications scientifiques, des rencontres B2B, des sessions de networking et des stands d’expositions.

Il s’agira pour l’ACAME et ses partenaires en croire son président de partager au cours de la 22ième AG les expériences en cour dans les différents pays et de proposer des solutions efficaces afin de garantir la pérennité des politiques sanitaires dans nos pays pour stimuler plus de croissance et de bien-être aux populations.

L’ACAME, couvre 348 730 habitants, soit 30% de la population africaine et ses centrales membres assurent plus de 80% de l’approvisionnement en médicaments essentiels. Créée en 1996, elle est depuis 2017 en relation officielle avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme acteur non étatique.

L’association a obtenu un Accord de siège avec le gouvernement du Burkina Faso depuis 2018. Ainsi donc, le Secrétariat Permanent porté par Dr Anne Maryse Kaboré, Directrice Générale de la CAMEG, est abrité au pays des Hommes intègres.

Les principaux défis de l’ACAME sont principalement le besoin de fonds de roulement ainsi que l’approvisionnement selon un cycle très long.

Au cours de la conférence de presse, une mention spéciale a été faite à l’endroit de l’ancien DG de la CAMEG Burkina Faso, Lazare Banssé, grâce à qui le modèle burkinabè des centrales d’achats de médicaments a inspiré plus d’uns.

Balguissa Sawadogo

Ecodufaso.com/Ecodafrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut