jeudi 26 novembre 2020
Accueil / Développement / 4 milliards de dollars pour les TPME africaines en 2021

4 milliards de dollars pour les TPME africaines en 2021

4 milliards de dollars pour les TPME africaines en 2021

Les financements en faveur du secteur privé africain devront s’accélérer l’année prochaine. Une coalition de banques de développement vient de lancer un plan de soutien aux micro, petites et moyennes entreprises (MPME ou TPME) africaines d’au moins 4 milliards de dollars. Ces fonds seront mobilisés d’ici fin 2021, par l’association des (15) Institutions financières de développement européennes (EDFI), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD), FinDev Canada et l’US International Development Finance Corporation. D’autres institutions devraient se joindre à la coalition initiale afin de permettre une relance durable et inclusive pour le secteur privé africain.

«Le constat est sans appel. La crise du Covid-19, qui frappe durement la plupart des pays du monde, met en péril des décennies de croissance du secteur privé et de création d’emplois en Afrique. Elle engendre déjà d’importants reculs, notamment en termes de chômage, d’inégalités et de pauvreté sur tout le continent.

Les perspectives des micro, petites et moyennes entreprises en particulier sont inquiétantes», alerte l’Agence française de développement (AFD), à l’issue du premier sommet international des banques publiques de développement. Ces TPME sont pourtant indispensables à l’économie du continent africain. Elles représentent 90% du tissu entrepreneurial en et 60% des emplois formels. «Les PME génèrent de loin la majorité des emplois en Afrique. C’est pourquoi la création, la promotion et le financement
de ces entreprises sont essentiels pour le développement», a souligné Bruno Wenn, président de l’association des

EDFI, cité dans un communiqué.
Une des réponses à la crise doit être financière : dettes court terme et long terme, monnaie locale, fonds propres, dettes subordonnées, selon Aziz Mebarek, co-fondateur du groupe Africinvest, spécialisé dans l’investissement et les services financiers en Afrique du Nord et Afrique subsaharienne. C’est dans ce contexte que s’inscrit le lancement de ce plan de soutien de 4 milliards de dollars. Il vise à soutenir les solutions financières inclusives à destination des TPME africaines.

lematin.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut