Accueil / Développement / “50% de valeurs africaines” – Hugo Rechter, Gérant du fonds Time for Africa de Skylar

“50% de valeurs africaines” – Hugo Rechter, Gérant du fonds Time for Africa de Skylar

“50% de valeurs africaines” – Hugo Rechter, Gérant du fonds Time for Africa de Skylar

Entretien avec  Hugo Rechter, Gérant du fonds Time for Africa de Skylar

Boursier.com : Pourquoi les investisseurs doivent-ils s’intéresser à l’Afrique selon vous ?

H.R. : La croissance économique du continent africain est solide, elle devrait s’établir autour de 5% cette année… Pendant longtemps, ce sont les entreprises internationales qui ont dopé l’économie africaine. La crise des matières premières et la remontée des taux aux Etats-Unis ont interrompu ce processus, cela oblige les pays africains à s’émanciper… On passe d’une croissance importée à une croissance locale. La plupart des pays africains entendent diversifier leurs revenus et développer la consommation privée. Ils ont la volonté de ressembler à des pays occidentaux…

Boursier.com : La période est-elle propice ?

H.R. : La situation est plus favorable qu’en 2015 alors que les valorisations demeurent très raisonnables. L’an dernier, plusieurs pays ont vu leur devise fléchir sensiblement sur le marché des changes. Le virus Ebola a également perturbé l’activité économique, de même que des pénuries d’électricité… Cette situation a généré des opportunités d’investissement.

Boursier.com : Quels sont les pays africains les plus intéressants ?

H.R. : On peut citer le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou l’Egypte. De manière générale, plusieurs tendances sont de nature à soutenir la croissance du continent africain… La démographie est favorable, ainsi, la moitié de la population africaine a moins de 30 ans. L’urbanisation croissante soutient les infrastructures de transport ou la construction. En outre, la révolution numérique et la bancarisation sont à retenir… Enfin, les ressources naturelles sont à considérer alors que 80% de la surface du continent africain demeure inexploré.

Boursier.com : L’univers d’investissement est-il riche ?

H.R. : Environ 1.500 valeurs sont cotées en Afrique sur 7 ou 8 places boursières. Mais nous avons un filtre de liquidité avec au-moins 300.000 Euros d’échanges quotidiens. Il reste donc 250 valeurs, dont environ 200 sont situées en Afrique du Sud. On retrouve beaucoup de sociétés liées à la finance, aux télécoms, à la construction, aux matériaux de base…

Boursier.com : Quels sont vos idées fortes ?

H.R. : Le portefeuille comprend 50% de valeurs africaines et 50% de valeurs internationales fortement exposées à l’Afrique. Selon les périodes, nous équilibrons la gestion entre opportunisme et valeurs offrant une croissance sécurisée. On notera que les places boursières africaines sont peu corrélées aux marchés développés. De plus, la volatilité des bourses africaines est assez faible…

boursier.com

Aller en haut