samedi 19 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / 5G et Coronavirus : des mâts brulés en Angleterre

5G et Coronavirus : des mâts brulés en Angleterre

5G et Coronavirus : des mâts brulés en Angleterre

Les adeptes de théories conspirationnistes se sont une nouvelle fois pris à la 5G qu’ils lient à la propagation de la pandémie du Coronavirus (Covid-19). A l’arrivée, ce sont plus de 40 mâts qui ont été saccagés sur l’ensemble de la Grande Bretagne dont 20 pour le seul opérateur Vodafone, informe le site Internet des « Echos ». Ce qui est drôle dans cette situation, c’est que, dans bien des cas, la technologie 5G n’a pas encore été installée. L’incendie qui a le plus frappé les esprits concerne un mât Vodafone desservant un hôpital temporaire installé dans un centre d’exposition de Birmigham dédié à l’accueil de malades du Covid-19. Par ailleurs, dans l’Est de Londres, trois jeunes ont été arrêtés par la police à la suite d’un autre feu.

Vodafone comme les autres opérateurs ont-ils des solutions pour y faire face ? Ce n’est pas la première fois que de tels incendies surviennent. Et comme l’explique Les Echos, dans ce contexte de COVID-19, tous les ingrédients sont réunis pour que les suspicions de populations apeurées et inquiètes persistent. Il y a des théories qui reconnaissent certes que le virus est réel, mais que la pandémie est aggravée par la 5G quand d’autres soutiennent que le Coronavirus n’existe pas du tout. Des fake news qui se répdandent particulièrement sur Facebook et WhatsApp constituant une véritable épreuve pour les opérateurs et les gouvernements.

cio-mag

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut