Accueil / Finances / A Hararé, Mnangagwa inaugure la première institution financière d’Afrique australe dédiée aux femmes

A Hararé, Mnangagwa inaugure la première institution financière d’Afrique australe dédiée aux femmes

A Hararé, Mnangagwa inaugure la première institution financière d’Afrique australe dédiée aux femmes

Le président Emmerson Mnangagwa a inauguré à Hararé hier, lundi 25 juin, le premier établissement financier dédié aux femmes dans la Communauté de développement d’Afrique australe. Jugé stratégique, le projet s’inscrit dans le vision 2030 de l’Etat qui vise à porter le statut du Zimbabwe à celui d’économie à revenu intermédiaire.

« Ce qui rend significatif et encore plus passionnant l’entrée en service de cette banque sur le marché des services financiers, c’est qu’elle est la première du genre au sein de la Communauté de développement d’Afrique australe (CDAA). Le Zimbabwe est donc en ce sens un porte-flambeau », s’est réjouit Emmerson Mnangagwa hier, lundi 25 juin, à Hararé, rapporte The Herald. Accompagné de son épouse, le président zimbabwéen inaugurait la Zimbabwe Women Microfinance Bank (ZWMB). L’événement était très attendu depuis plusieurs semaines, car l’entrée en service de cette institution marque la concrétisation d’un projet vieux de plusieurs années.

L’inclusion financière des femmes, une « priorité »

Selon la ministre des Affaires féminines, du Genre et du Développement communautaire, Sithembiso Nyoni, de nombreuses femmes issues du milieu des affaires avaient perdu l’espoir d’être, un jour, financées par cette banque. Ainsi, dès l’obtention de l’agrément de la Banque centrale début juin, l’institution a démarré ses activités le 12 juin dernier, en attendant l’inauguration officielle par le président de la République.

L’institution propose plusieurs produits dont les comptes d’épargne pour les petites entreprises enregistrées et les comptes d’épargne collectifs ou encore le financement de petits agriculteurs. Lors de son allocution, Mnangagwa a rappelé que la Zimbabwe Women Microfinance Bank est tenue de financer les femmes entrepreneures à des taux « abordables ».

« Les femmes sont les piliers de nos familles qui, parfois, font divers travaux pour soutenir les familles. Mon gouvernement s’est donné pour priorité de veiller à ce qu’elles soient encouragées à participer aux activités économiques principales en leur offrant des facilités de soutien sur mesure pour leur inclusion financière», a déclaré le président de la République.

La Vision 2030 en marche

Unique actionnaire, le gouvernement avait alloué, pour la capitalisation de cette banque, 10 millions de dollars dans le budget 2018. Les femmes y ont la priorité, mais la nouvelle institution est également ouverte aux jeunes et aux autres porteurs de projets d’entreprises qui n’auront pas réussi à se financer auprès des banques existantes.

En plus d’être une arme contre l’exclusion financière des femmes, Hararé voit en cette nouvelle institution financière une pierre à l’édifice de la Vision 2030 portée par l’Etat qui vise à porter le statut du pays à celui d’économie à revenu intermédiaire. Une Vision 2030 dont toutes les cartes ne sont d’ailleurs pas réunies, puisque le pays connait en ce moment une pénurie de devises qui handicape le circuit économique. Mais les autorités promettent une stratégie à venir pour résorber cette crise.

Par ailleurs, le Zimbabwe tente actuellement de redorer son blason sur la scène internationale afin d’attirer à nouveau les investisseurs étrangers, après le départ de Robert Mubage. Le lancement d’un établissement financier dédié aux femmes entrepreneures pourrait jouer en sa faveur, dans un contexte mondial de valorisation de l’apport féminin au développement économique.

Ristel Tchounand

afrique.latribune

Aller en haut