Accueil / Développement / À Paris, le Niger obtient 23 milliards de dollars pour financer son développement

À Paris, le Niger obtient 23 milliards de dollars pour financer son développement

À Paris, le Niger obtient 23 milliards de dollars pour financer son développement
De gauche à droite : S.E.M Mohamed Ould Abdoul Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie, S.E.M Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad, S.E.M Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger, Chef de l’Etat, M. André Parant Secrétaire Général Adjoint du Quay d’Orsay, Mme Soukayna Kane, Directrice des Opérations de la Banque Mondiale pour le Mali, la Guinée, le Niger et le Tchad, M. Abdoulaye MAR DIEYE, Directeur du Bureau Régional du PNUD pour l’Afrique.

Au terme de deux jours à Paris à la rencontre des partenaires techniques et financiers, des bailleurs de fonds et des investisseurs, le Niger peut se targuer d’un succès diplomatico-économique de taille.

 

 

Combatif et persuasif, le gouvernement nigérien sous la conduite de Son Excellence Mahamadou Issoufou a réussi à lever plus de 23 milliards de dollars pour soutenir le pays dans le financement et la mise en œuvre de son plan de développement économique 2017-2021.

 

« LA RENAISSANCE DU NIGER EST EN MARCHE »

« La renaissance du Niger est en marche », c’est par ces mots forts qu’Aïchatou Boulama Kané, Ministre du Plan du Niger, grande chef d’orchestre de la Conférence de la Renaissance, a exprimé sa satisfaction au soir du 14 décembre 2017.

L’objectif de la première journée était de présenter la vision du Niger pour les cinq prochaines années et les instruments macro-économiques et stratégiques mis en place pour concrétiser cette vision. SEM Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, a ouvert la conférence aux côtés de ses homologues SEM Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad et SEM Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie. Il a réaffirmé, après avoir rappelé les progrès du Niger ces 5 dernières années, la volonté de son gouvernement d’engager à travers son PDES, «la transformation du monde rural» et «un accent sur le secteur privé» pour accélérer l’émergence du pays.

Plusieurs panels se sont succédés durant cette journée, rassemblant directeurs d’agences bilatérales et multilatérales, autorités gouvernementales, secteur privé nigérien et international, pour présenter les projets structurants du PDES 2017 et les leviers de financements multilatéraux efficients. Un accent fort a été mis sur les partenariats publics-privés, marquant ainsi un grand changement dans l’approche de développement du Niger.
Sur 7 milliards de dollars exprimés à l’adresse de bailleurs de fonds, le Niger a enregistré des promesses s’élevant à 12,7 milliards de dollars.

 

« INVEST IN NIGER, LE SECTEUR PRIVE FER DE LANCE DU NIGER RENAISSANT ET PROSPERE »

Le 14 décembre 2017, seconde journée de la conférence, M. Boubacar Zakary Wargo, Secrétaire Permanent du Haut Conseil de l’Investissement, a lancé le Forum des investisseurs consacré au secteur privé. Ce forum a accueilli plus de 400 participants du monde entier dans des secteurs variés tels que le pétrole, l’agro-industrie, l’énergie, le pétrole ou les télécommunications. Cette journée a été marquée par la signature de nombreuses manifestations d’intérêts totalisant un montant global de 10,3 milliards de dollars quand l’objectif avait été fixé à 10 milliards de dollars.

LA CONFERENCE DE LA RENAISSANCE S’EST CLOTUREE AVEC DES ENGAGEMENTS RECORDS DE PLUS DE 23 MILLIARDS DE DOLLARS, POUR 17 MILLIARDS DE BESOINS EXPRIMES PAR L’ETAT DU NIGER.

Au total, un montant global de 23 milliards de dollars a été enregistré par l’Etat du Niger, illustrant un niveau d’engagement record. « Nous veillerons au suivi de l’ensemble des engagements pris » a conclu le Président Issoufou Mahamadou, se félicitant des résultats positifs de ce grand rendez-vous.

 


La Conférence de la Renaissance du Niger

(www.nigerrenaissant.org) a rassemblé à Paris sur les deux journées du 13 et 14 décembre 2017, plus de 800 participants internationaux. La conférence a été organisée par le Gouvernement de la République du Niger en partenariat avec la Banque Mondiale et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et avec l’appui des Partenaires Techniques et Financiers bilatéraux et multilatéraux.

 

financialafrik

Aller en haut