Accueil / Mines & Energies / Accord Chypre-Egypte sur l’exportation de gaz via un gazoduc sous-marin

Accord Chypre-Egypte sur l’exportation de gaz via un gazoduc sous-marin

Accord Chypre-Egypte sur l’exportation de gaz via un gazoduc sous-marin

Chypre et l’Egypte ont signé mercredi un accord ouvrant la voie à des négociations sur la construction d’un gazoduc sous-marin qui permettrait à l’île méditerranéenne d’exporter du gaz naturel vers l’Egypte, pays voisin et gros consommateur.

En 2011, la firme américaine Noble Energy a été la première à découvrir du gaz au large de Chypre dans le champ Aphrodite, dont les réserves sont estimées à 127,4 milliards de mètres cubes de gaz.

Chypre espère devenir un acteur énergétique régional majeur et construire un terminal à terre pour exporter du gaz vers l’Europe et l’Asie. Mais pour que ce projet soit économiquement viable, il lui faut trouver davantage de réserves gazières.

Le ministre de l’Energie, Georgios Lakkotrypis, et le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, Tarek el-Mala, ont signé l’accord sur l’exportation du gaz chypriote à l’Egypte, destiné à la consommation locale ou à la réexportation.

Nous avons signé notre premier accord clé, a déclaré le ministre égyptien. Le processus devrait désormais s’accélérer, nous allons entamer des discussions dans l’immédiat afin de déterminer les étapes clés et feuille de route pour la suite.

Le ministre chypriote a lui souligné que l’objectif était d’avoir un gazoduc opérationnel pour 2020-2022.

Nous espérons que cet accord contribuera à accélérer les accords commerciaux et créera un cadre d’investissement pour la vente de gaz naturel de Chypre vers l’Egypte, a-t-il déclaré.

M. Lakkotrypis a ajouté que la coopération entre les deux pays pourrait aider à la mise en place d’un cadre opérationnel pour l’industrie d’hydrocarbures en Méditerranée orientale.

D’importants gisements de gaz naturel ont été découverts ces dernières années en Méditerranée orientale, au large d’Israël, de Chypre et de l’Egypte.

A Chypre, ils sont situés près de l’endroit où l’Italien Eni a fait d’importantes découvertes offshore dans le champ gazier égyptien Zhor, qui pourrait abriter 850 milliards de mètres cubes. Le champ se trouve près d’un bloc chypriote déjà attribué à Total.

Le ministre El-Mala a affirmé que la découverte de l’immense champ de Zohr en aoû 2015 ne réduirait pas l’appétit de l’Egypte pour le gaz chypriote en raison d’une population nombreuse et une importante demande domestique.

La découverte de Zhor en août dernier a suscité l’espoir que de nouvelles richesses puissent être extraites au large de Chypre.

Le patron d’Eni, Claudio Descalzi, a indiqué que les travaux d’exploration au large de la côte méridionale de Chypre commenceraient avec toute certitude l’an prochain. Total devrait faire de même en 2017.

 

 

 romandie.com

Aller en haut