Accueil / International / Achat record: un géant pétrolier s’apprête à naître au Canada

Achat record: un géant pétrolier s’apprête à naître au Canada

Achat record: un géant pétrolier s’apprête à naître au Canada

L’opérateur d’oléoducs canadien Enbridge va acheter son rival américain Spectra Energy pour 37 milliards de dollars canadiens et devenir le plus grand groupe d’infrastructures pétrolières d’Amérique du Nord, selon un communiqué.

 

La transaction se fera par échange d’actions, ont précisé mardi les deux groupes. Les actionnaires actuels du Canadien Enbridge détiendront 57% du nouvel ensemble fusionné.

Le nouvel ensemble, dont le siège social sera basé à Calgary, va générer un chiffre d’affaires annuel d’environ 40 milliards de $ et un résultat net avant impôt d’un peu moins de 6 milliards $, ont indiqué les deux groupes.

Conservant le nom d’Enbridge, le nouvel ensemble réunira deux réseaux d’infrastructures “très complémentaires”.

La société Enbridge possède un réseau d’oléoducs et de gazoducs en Amérique du Nord qu’elle présente comme «le plus long au monde». Ce réseau relie les champs gaziers et de sables pétrolifères de l’Alberta aux raffineries du Canada et du sud des Etats-Unis. Le groupe emploie 11.000 personnes, produit également de l’électricité et possède des intérêts dans des champs d’éoliennes.

Spectra Energy, basée à Houston (sud des Etats-Unis), a un réseau d’oléoducs et de gazoducs d’un peu plus de 33.000 km et d’importantes capacités de stockage de gaz et de pétrole. L’entreprise dessert des marchés clés de l’est des Etats-Unis, dont ceux de New York et de Miami, où Enbridge est absent.

«Depuis deux ans, nous avons cherché des opportunités qui nous permettraient d’étendre et de diversifier nos actifs et nos sources de croissance au-delà de 2019», a estimé Al Monaco, PDG d’Enbridge.

«Nous arrivons à notre but en nous associant avec la première société d’infrastructures de gaz naturel pour créer la plus importante société d’infrastructures énergétiques en Amérique du Nord», a estimé M. Monaco qui sera le patron du nouvel ensemble fusionné.

L’actuel PDG de Spectra Energy Greg Lebel sera le président du conseil d’administration du goupe né de la fusion qui devrait être bouclée au premier trimestre 2017, sous réserve d’obtenir le feu vert des autorités de la concurrence.

Enbridge prévoit de céder pour environ 2 milliards d’actifs périphériques d’ici un an.

Le nouvel ensemble doit permettre des économies d’échelle annuelles de 540 millions de dollars canadiens, en grande partie réalisables à partir de fin 2018.

Pour chacune de leurs actions, les actionnaires de Spectra Energy recevront 0,984 action du nouveau groupe. Sur cette base, selon le communiqué commun, l’action Spectra Energy est valorisée à 40,33 dollars américains, soit 11,5% de plus que le dernier cours de clôture en Bourse.

A la Bourse de New York, l’action Spectra gagnait mardi près de 11% dans les premiers échanges à 40,05 dollars.

 

 

lesaffaires.com

Aller en haut