Accueil / Finances / Afreximbank et Ecobank : un accord pour activer les synergies inter-africaines

Afreximbank et Ecobank : un accord pour activer les synergies inter-africaines

Afreximbank et Ecobank : un accord pour activer les synergies inter-africaines

Les deux géants bancaires Afreximbank et Ecobank viennent de décider de promouvoir leurs objectifs communs pour l’appui aux projets du secteur privé et des échanges commerciaux inter-africains. Les deux banques panafricaines viennent de signer un protocole d’accord qui s’appesantit sur le commerce et l’investissement dans les pays membres d’Afreximbank où Ecobank a aussi élu domicile.

A LIRE AUSSI...
C’est un acte qui pourrait donner un coup de pouce considérable à l’économie africaine. La banque africaine d’import-export (Afreximbank) et Ecobank transnational incorporated, propriétaire du groupe Ecobank viennent de signer un protocole d’accord visant à promouvoir les échanges commerciaux et les investissements inter-africains. L’accord prend surtout en compte le commerce et l’investissement dans les pays que les deux ogres du système financier ont en commun. Avec pour objectif commun le financement de projets du secteur privé, la coopération facilitera les progrès industriels et le développement du commerce extérieur et surtout renforcera le leadership et l’autonomie du continent noir en matière de financement du commerce en vue de sa croissance.

« Nous saluons cette collaboration gagnant-gagnant entre Ecobank et Afreximbank. Cette coopération conduira à canaliser de manière efficace le financement des échanges commerciaux entre les pays africains en vue de soutenir le développement du commerce et de l’industrialisation en Afrique », s’est réjoui Ade Ayeyemi, directeur général du Groupe Ecobank.

Selon lui, plusieurs actions sont prévues dans le cadre de cet accord. En effet, l’accord prévoit principalement la mise sur pied d’instruments et de plans financiers conjoints innovants pour appuyer les entreprises du secteur privé, les groupes stratégiques du secteur public, les petites et moyennes entreprises (PME) et les petites et moyennes industries (PMI). Une occasion offerte à ces entreprises de pouvoir contribuer valablement ”à la production de biens et services à valeur ajoutée” sur le plan national, régional et continental.

Un programme de 500 millions USD pour le commerce

Au rang des implications du protocole d’accord entre Ecobank et Afreximbank, se trouve en prime place la mise sur pied d’un programme de 500 millions de dollars pour soutenir les échanges commerciaux entre les pays membres du réseau Afreximbank et où Ecobank dispose d’une filiale. « L’accès insuffisant au financement du commerce demeure l’un des plus grands obstacles au développement économique de l’Afrique », a expliqué le Dr Benedikt Oramah, Président de Afreximbank. Pour lui ce programme permettra de booster le commerce interafricain et rendra l’économie africaine plus forte. Par ailleurs, conformément aux règles qui régissent les interventions de Afreximbank dans le cofinancement, la syndication de prêts, la participation au risque ou tout autre mode de coopération approprié, les deux institutions financières tenteront de trouver d’autres formes de coopération dans le financement des initiatives commerciales prenant la forme d’exportations et d’importations.

« Cette collaboration avec Ecobank ouvre de plus grandes possibilités aux entreprises africaines d’accéder au financement nécessaire à leurs activités commerciales d’import et d’export. Nous sommes très fiers de pouvoir travailler avec une institution financière panafricaine comme Ecobank pour réaliser notre objectif commun : améliorer l’accès au financement du commerce en Afrique», a ajouté le Dr Benedikt Oramah.

Dans le cadre de ce partenariat entre les deux banques, chacune est venue avec une plus-value dont l’autre ne dispose pas. Afreximbank partagera sa solide expérience dans le financement du commerce entre ses pays membres avec Ecobank, alors que cette dernière mettra à disposition son large réseau et sa plate-forme de service pour le financement du commerce aux entreprises en Afrique.

Emmanuel Atcha
la tribune afrique

Aller en haut