dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Finances / Afreximbank rassure sur la hausse de ses charges d’exploitation en 2019, mais la prudence reste de mise…

Afreximbank rassure sur la hausse de ses charges d’exploitation en 2019, mais la prudence reste de mise…

Afreximbank rassure sur la hausse de ses charges d’exploitation en 2019, mais la prudence reste de mise…

Afreximbank, l’institution multilatérale de financement de l’import-export en Afrique, a annoncé le 8 avril 2020 avoir généré 1,1 milliard $ de revenus au cours de l’exercice annuel achevé le 31 décembre 2019. La performance est due à l’augmentation de ses revenus d’intérêts ainsi que des frais et commissions sur ses services rendus.

Derrière cette progression se cache une hausse tout aussi non négligeable de ses dépenses d’exploitation. Elles ont progressé de 24% en 2019 atteignant 108,1 millions $ contre 87,59 millions $ en 2018. « Cela reflète la croissance prévue du recrutement de personnel professionnel qui à son tour, a augmenté les frais de personnel de 27%. L’augmentation des effectifs était nécessaire pour soutenir la croissance des volumes d’activités. De plus, les frais généraux et administratifs ont augmenté de 15% avec l’appui des différentes initiatives stratégiques que la Banque poursuivait », a expliqué l’institution.

Ajouté à ces dépenses d’exploitation, il y a eu une augmentation des risques de pertes sur crédit conformément à la nouvelle norme de calcul imposée par les standards internationaux (IFRS). L’institution financière qui est basée au Caire en Egypte, mais cotée sur le Mauritius Stock Exchange, a déclaré des pertes potentielles sur crédit (ECL) s’élevant à 326,7 millions $ au 31 décembre 2019, soit une croissance de 21% par rapport à leur niveau de 2018.

Pour l’instant, cela ne constitue pas un défi majeur. Afreximbank a achevé l’année 2019 sur un bénéfice net de 315,3 millions $ en hausse de 14% comparé à celui de l’année précédente. Dans ce sillage, le bénéfice net mis en réserve est passé à 631 millions $. Il faut désormais espérer que l’environnement lui permette de poursuivre avec la croissance de ses revenus ; ce qui pour 2020 ne sera pas évident avec la situation résultant du covid-19.

On note aussi que Afreximbank a profondément usé dans sa trésorerie, avec des sorties de cash de 805 millions $ en 2019, soit quatre fois plus qu’en 2018. Sa trésorerie devra aussi continuer de soutenir le remboursement de ses emprunts qui représente selon des données récentes 71% de son passif. Pour l’année 2019, la hausse des avoirs en trésorerie a été de seulement 307 millions $ contre 948,5 millions $ en 2018.

agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut