Accueil / Finances / Africa50 tient son assemblée générale mercredi à Casablanca

Africa50 tient son assemblée générale mercredi à Casablanca

Africa50 tient son assemblée générale mercredi à Casablanca

Africa50, créé par la Banque Africaine de Développement (BAD) et abrité par Casablanca Finance City, tiendra, mercredi prochain à Casablanca, sa première Assemblée Générale.
Lors de cette rencontre, les discussions porteront sur l’augmentation du capital faisant suite aux nouvelles souscriptions des Etats rejoignant le Maroc comme actionnaires, l’adoption des statuts et la désignation d’un Conseil d’administration et d’autres organes statutaires, indiqué un communiqué d’Africa50.

Le Fonds Africa50 est établi comme une société financière à vocation commerciale avec sa propre structure de bilan, de gestion et de gouvernance, alors que ses opérations seront réalisées à travers une branche d’activité de développement de projets, centrée sur la préparation et la réalisation de projets d’infrastructures bancables, et une branche d’activité de financement de projets, à travers l’offre d’une gamme complète de produits de financement pour soutenir le secteur des infrastructures en Afrique.

La structure de l’actionnariat du Fonds Africa50 a été conçue de manière à fournir une proposition d’investissement attractive pour les investisseurs. A ce titre, le Fonds Africa50 émettra trois catégories d’actions qui seront allouées aux Etats africains, aux institutions de financement régionales et internationales de développement et autres institutions financières publiques, ainsi qu’aux sociétés privées et aux particuliers.

Le Fonds a démarré avec un capital initial de 3 milliards de dollars dans l’objectif, d’atteindre dans les trois prochaines années 10 milliards de dollars. Pour ce faire, Africa50 n’exclut pas des levées de fonds sur les différentes places financières du continent.

Le mécanisme de financement adopté reste simple. Il sera procédé au regroupement des capitaux privés et publics sous forme de prises de participations, afin de financer des projets d’infrastructures à long terme, exclusivement sur le continent. «Les projets seront sélectionnés sur la base de leur valeur ajoutée à l’économie, en termes d’amélioration de points de croissance, mais également sur les impacts socio-économiques à favoriser», explique le Directeur en Chef (CEO) du Fonds, MmeTas Avaripour.

La création du Fonds Afrique 50 avait été entérinée par les ministres des Finances lors des Assemblées annuelles de la BAD, tenues à Marrakech en mai 2013.

Flexible, efficace et commercial, le Fonds Afrique50 mettra un accent particulier sur la nécessité d’acheminer les fonds mobilisés par ses différents instruments dans des projets susceptibles d’assurer un retour sur investissement raisonnable aux investisseurs.

APA/starafrica.com

Aller en haut