Accueil / Tic & Telecoms / Afrimalin: le nouvel acteur du e-commerce africain à la croissance ultra-rapide

Afrimalin: le nouvel acteur du e-commerce africain à la croissance ultra-rapide

Afrimalin: le nouvel acteur du e-commerce africain à la croissance ultra-rapide

Afrimalin, la start-up de l’e-commerce en Afrique francophone est désormais opérationnelle au Bénin. Sa branche béninoise, www.afrimalin.bj a officiellement démarré ses activités en novembre.

« Le Bénin est déjà un pays de commerçants, la mission de l’équipe Afrimalin Bénin est d’amener les Béninois à devenir E-commerçants en leur offrant un nouveau canal de vente et de distribution très simple », explique le directeur général d’Afrimalin Bénin, Espoir Roland Dossah, un acteur du développement du digital et de l’entrepreneuriat au Bénin.

Lancé en septembre 2016, Afrimalin est un nouvel acteur de l’e-commerce en Afrique francophone. Dans sa vision globale, la start-up lancée en septembre 2016 à Conakry en Guinée, entend se positionner en acteur incontournable du commerce digital sur le marché africain, très prometteur. Selon les projections, d’ici 2025, Internet devrait contribuer à 10% du PIB africain. Les revenus liés au e-commerce devraient dépasser les 60 milliards d’euros annuels.

« L’Afrique francophone représente un tiers de ce marché et possède un potentiel très élevé. Afrimalin accompagne cette dynamique économique extraordinaire en impulsant les tendances pour être leader de ce marché, grâce à une nouvelle expérience utilisateur ancrée dans le quotidien des Africains », souligne Mamadou Niane co-fondateur et directeur des opérations.
Comment vendre ou acheter sur www.afrimalin.bj

A travers des services gratuits, Afrimalin connecte directement, vendeurs et acheteurs locaux, puis entreprises et diplômés en quête d’emploi ou d’opportunités. Site par excellence de petites annonces sur internet, ses publics cibles sont aussi bien les particuliers (20-35 ans de la classe moyenne) que les opérateurs économiques locaux. En quelques clics, l’utilisateur peut vendre ou acheter à prix malins des milliers de produits : téléphones, ordinateurs, télévisions, voitures, biens immobiliers, articles de mode, sport ou beauté, électroménager, etc. Autre service gratuit : l’accès aux offres d’emploi.

La procédure d’achat ou de vente est simple, fiable et sécurisée. Pour mettre en ligne une annonce de vente, le vendeur se rend sur www.afrimalin.bj. Il crée un compte en quelques clics, puis publie son annonce tout en laissant des contacts. Toute personne intéressée l’appelle directement. Le rendez-vous est pris par la suite pour effectuer le paiement et la remise en main propre du produit. Pour acheter un article, le client choisit la catégorie et la marque du produit. Il consulte et compare plusieurs offres avant d’opérer un choix. Il prend rendez-vous avec l’annonceur pour faire le paiement et récupérer son produit en main propre.

Mamadou Niane poursuit : « En connectant les acheteurs et les vendeurs, Afrimalin représente un levier d’accélération pour les Pme, les commerçants et les artisans à la recherche d’un nouveau canal de distribution simple et rapide ». «Boutique » en ligne gratuite et simple, Afrimalin est à la fois une porte d’entrée sur le digital, puis un accélérateur d’achat, de vente et de revenus.

Une maitrise du marché numérique africain

Basée à Conakry, en Guinée et à Dakar au Sénégal, Afrimalin, est présente dans huit pays : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Guinée, République démocratique du Congo, Sénégal. En quelques semaines, la start-up couvre un espace géographique de 200 millions d’habitants et 26 millions d’internautes.

Afrimalin a été fondée par une équipe de quatre entrepreneurs et investisseurs, spécialistes des marchés africains : Mamadou Niane, Thibault Launay, Romain Girbal, Célia Grémy. L’équipe de direction est basée en Guinée, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Bénin et prochainement au Cameroun.L’équipe dirigeante démontre une maitrise du marché numérique africain et sa complexité. « Les consommateurs en Afrique ont des besoins spécifiques. En plus de vouloir bénéficier des meilleurs services, les utilisateurs veulent que les solutions soient conformes à leur style de vie et fassent référence à leur quotidien. Afrimalin vient répondre précisément à ce besoin », conclut le directeur des opérations.

Un peu plus d’un mois après son lancement, Afrimalin enregistre déjà plus de 100 000 visiteurs par mois et plus de 500 000 pages vues. Sa plateforme Facebook totalise environ 160 000 membres.

Il y a quelques semaines, Afrimalin a réussi une première levée de fonds de 400 000 euros en trois jours, avec des investisseurs de référence, notamment la famille Milchior qui détient le groupe français Etam. Signe de l’engouement des investisseurs pour la start-up. Destinés à soutenir la croissance rapide d’Afrimalin, ces fonds seront notamment alloués au développement d’une nouvelle version du site et d’une application mobile en 2017.

Souleymane Boukari
lanouvelletribune.info

Aller en haut