Accueil / Développement / Afrique de l’Est: le secteur des infrastructures devrait enregistrer une forte croissance au cours des cinq prochaines années (Global Data)

Afrique de l’Est: le secteur des infrastructures devrait enregistrer une forte croissance au cours des cinq prochaines années (Global Data)

Afrique de l’Est: le secteur des infrastructures devrait enregistrer une forte croissance au cours des cinq prochaines années (Global Data)

Le secteur des infrastructures devrait enregistrer une forte croissance au cours des cinq prochaines années, a indiqué un rapport de la société Global Data, paru en septembre dernier.

Selon le document intitulé « Infrastructure Insight: East Africa », la tendance devrait être impulsée par les trois principales économies de la région, à savoir l’Ethiopie, le Kenya et la Tanzanie.

D’après les données recueillies dans l’étude, plus de 209,08 milliards $ de projets seraient annoncés ou en cours de construction dans la région. Avec 88 projets d’un montant total de 47,86 milliards $, le Kenya totalise le plus grand nombre de projets d’infrastructure dans la région est-africaine, tandis que l’Ethiopie avec 51,88 milliards $ pour 58 projets, a la valeur de projets la plus élevée.

Les auteurs du rapport indiquent également que d’ici à 2022, les investissements infrastructurels de ces trois pays, devraient enregistrer une croissance de 281,25%. Ainsi, de 25,92 milliards $ en 2017, ces investissements devraient atteindre les 98,82 milliards $ en 2022.

Notons que les secteurs monopolisant les plus gros investissements infrastructurels de la région est-africaine, sont ceux du transport et de l’énergie avec respectivement 37,1% et 45,2% des investissements totaux.

Moutiou Adjibi Nourou

agenceecofin

Aller en haut