samedi 05 décembre 2020
Accueil / Mines & Energies / Afrique de l’Ouest : Endeavour Mining et Teranga Gold fusionnent, créant le dixième producteur mondial d’or

Afrique de l’Ouest : Endeavour Mining et Teranga Gold fusionnent, créant le dixième producteur mondial d’or

Afrique de l’Ouest : Endeavour Mining et Teranga Gold fusionnent, créant le dixième producteur mondial d’or

Le géant aurifère ouest-africain Endeavour Mining va racheter Teranga Gold pour créer le 10ème producteur mondial d’or. C’est l’annonce faite lundi par les deux compagnies qui doivent désormais obtenir les diverses approbations réglementaires avant de boucler la fusion.

Les compagnies minières Endeavour Mining et Teranga Gold, actives dans l’exploitation aurifère en Afrique de l’Ouest, ont annoncé le 16 novembre la fusion de leurs deux entités. Selon les termes de l’accord, qui reste soumis aux diverses approbations réglementaires, Endeavour rachètera toutes les actions de Teranga en circulation et détiendra, à la fin de l’opération, 66 % d’intérêts environ dans la nouvelle entité, contre 34 % pour les actionnaires de Teranga.

Il faut souligner qu’avec ce rachat, le géant minier élargit son empreinte dans la sous-région ouest-africaine, faisant passer ses mines en exploitation de six à huit avec des intérêts dans une nouvelle juridiction minière, le Sénégal. Par ailleurs, la compagnie deviendra, grâce à une production annuelle moyenne supérieure à 1,5 million d’onces d’or, le dixième producteur mondial d’or, passant ainsi du top 15 au top 10 en quelques mois seulement.

« En combinant nos actifs complémentaires, nous renforçons notre position stratégique sur la très prometteuse ceinture de roches vertes du Birimien en Afrique de l’Ouest et nous aurons la possibilité de réaliser des synergies matérielles », a commenté Sébastien de Montessus, PDG d’Endeavour.

Rappelons qu’avant la finalisation de cette opération, les actifs d’Endeavour en Afrique de l’Ouest comprennent les mines d’or Karma, Houndé, Boungou et Mana (Burkina Faso), Agbaou et Ity (Côte d’Ivoire), sans oublier quatre projets aurifères au Mali et au Burkina Faso.

A la fin de la fusion, s’ajouteront le complexe aurifère Sabodala-Massawa (Sénégal), la mine d’or Wahgnion (Burkina Faso) ainsi que le portefeuille d’exploration aurifère de Teranga constitué notamment des projets Golden Hill au Burkina et Afema en Côte d’Ivoire.

agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut