Accueil / Développement / AFRIQUE DE L’OUEST : La Tunisie veut renforcer ses relations économiques et commerciales avec les pays de la CEDEAO.

AFRIQUE DE L’OUEST : La Tunisie veut renforcer ses relations économiques et commerciales avec les pays de la CEDEAO.

AFRIQUE DE L’OUEST :  La Tunisie veut renforcer ses relations économiques et commerciales avec les pays de la CEDEAO.

La Tunisie ambitionne de renforcer davantage ses relations avec l’espace CEDEAO. Elle l’a matérialisée par une visite de courtoisie du ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui, le lundi 12 mars 2018, à Abuja, au Nigeria, au président de la Commission de l’organisation ouest-africaine, Jean-Claude Kassi Brou.

 

La Tunisie envisage d’intensifier sa coopération économique et commerciale avec la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), avec un accent particulier sur la promotion des échanges et des investissements.

Aux dires du Chef de la diplomatie tunisienne, « la Tunisie est ouverte pour une coopération fructueuse, un partenariat gagnant-gagnant avec la Cedeao », a -t-il déclaré au cours de sa visite au nouveau président de la commission de la Cedeao. Il a affirmé que les pays membres de la Cedeao doivent créer un cadre adéquat pour encourager les échanges commerciaux, afin d’identifier les secteurs ainsi que les produits que les deux parties devront développer.

La Tunisie de son côté doit jouer un rôle de premier plan dans le développement en Afrique. En effet selon Monsieur Khemaies Jhinaoui, l’avenir de l’Afrique se trouve en Afrique. Les relations entre la Tunisie et la Cedeao constituent des relations Sud-Sud, d’égal à égal a-t-il ajouté.

A l’occasion, les deux parties ont procédé à la signature d’un mémorandum d’entente qui consacre la mise en place d’un cadre de coopération et d’une plateforme de dialogue entre les deux parties. Le mémorandum vise du reste la promotion des échanges dans les domaines économique, commercial, agricole, scientifique, technique et éducatif, ainsi que dans tout autre domaine d’intérêt commun à définir par celles-ci.

A noter que les échanges commerciaux avec les pays d’Afrique subsaharienne et la Tunisie représentaient en 2015 à peine 2,4 % du total du commerce extérieur du pays, soit 27,6 MD pour les exportations et 39,6MD pour les importations.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodafrik

Aller en haut