samedi 19 septembre 2020
Accueil / Finances / Afrique de l’Ouest: Monnaie électronique – 52,7% des comptes détenus par la Côte-d’Ivoire et le Burkina Faso

Afrique de l’Ouest: Monnaie électronique – 52,7% des comptes détenus par la Côte-d’Ivoire et le Burkina Faso

Afrique de l’Ouest: Monnaie électronique – 52,7% des comptes détenus par la Côte-d’Ivoire et le Burkina Faso

La Côte d’Ivoire et le Burkina Faso concentrent à eux seuls 52,7% des comptes de monnaie électrique dans l’Uemoa et respectivement 55,8% et 61% du volume et de la valeur des transactions totales de l’Union en 2018.

L’information est donnée par la Bceao dans son « Rapport annuel sur les services numériques dans l’Uemoa : année 2018 ». Selon l’institut d’émission, le nombre de transferts transfrontaliers, réalisés entre les huit Etats membres de l’Uemoa a progressé de 37,3% à fin décembre 2018, pour ressortir a 20,6 millions d’opérations, pour une valeur cumulée de 994,3 milliards de francs CFA, en hausse de 27,4% par rapport à 2017.

Les transferts transfrontaliers représentent respectivement 1,1% et 4,2% du volume et de la valeur des transactions régionales effectuées.

«La Côte d’Ivoire avec 7,5 millions d’opérations cumulées en émission et réception, d’une valeur totale de 38,1 milliards de francs CFA a enregistré les meilleures performances. Elle est suivie du Burkina (5,7 millions pour une valeur de 328,6 milliards de francs CFA) et du Mali (3,8 millions pour 163,2 milliards de francs CFA). Ces trois pays concentrent 82,6% et 88,5% du volume et de la valeur des transferts transfrontaliers de l’Union », détaille l’institution.

Elle explique que les principaux corridors pour les transferts « Orange Money » concernent les pays ou sont installés les Eme Orange, à savoir le Burkina, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal, mais également le Niger où le Groupe opère en partenariat avec la Boa.

Dans une moindre mesure, le partenariat avec Ecobank en Guinée Bissau, donne lieu à des échanges, avec le Niger et le Sénégal. Avec l’émission des produits « Flooz money » et « Momo>respectivement par les banques en partenariat avec le Groupe Moov et par les Eme crées par le Groupe Mtn, les axes Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Niger, Sénégal et Togo sont également exploités.

Il convient de signaler, toutefois, l’absence de transferts entre le Benin et la Guinée Bissau, de même que le Mali et le Togo.

afriqueactudaily

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut