Accueil / Développement / Afrique de l’Ouest/Conseil de l’Entente : le Togo appelle aux projets d’envergure

Afrique de l’Ouest/Conseil de l’Entente : le Togo appelle aux projets d’envergure

Afrique de l’Ouest/Conseil de l’Entente : le Togo appelle aux projets d’envergure

Le ministre togolais des Affaires étrangère, Robert Dussey a rappelé lundi l’Espace du Conseil de l’Entente à réaliser des projets d’envergure, à vocation sous-régionale, pour accélérer le renforcement de la coopération entre les pays membre et leurs peuples respectifs.

Ce rappel a été fait lundi lors de l’ouverture de la 10e réunion ordinaire du Conseil des ministres du Conseil de l’Entente à Lomé.

Le ministre a relevé que ces projets nombreux et ambitieux sont relatifs à l’amélioration des conditions de vie des populations. Il s’agit notamment du projet de la boucle ferroviaire devant relier nos pays, de l’électrification et de la construction des points d’adduction d’eau dans les zones rurales des Etats.

“Nous nous sommes également fixés comme objectif de rechercher le financement nécessaire pour la réforme du Centre régional de formation et d’entretien routier (CERFER), réforme qui contribuera, à terme, à faire de cette Ecole un centre d’excellence répondant aux exigences du marché de l’emploi en Afrique et dans le monde”, a-t-il poursuivi.

Pour le ministre, la mise en œuvre des différents projets et programmes implique la mise à disposition du Secrétariat exécutif de ressources humaines et financières adéquates. A cet effet, il a salué les initiatives du Secrétaire Exécutif relatives à la recherche de financement à travers le projet immobilier Entente et l’assurer du soutien du gouvernement togolais. Robert Dussey a relevé qu’”établir un véritable partenariat entre nos Etats qui ont des économies fragiles, apparait de plus en plus comme la voie la plus à même de nous conduire à la réalisation du bien-être des populations”.

Il a affirmé que ce partenariat doit donc être renforcé, non seulement au sein du Conseil, mais aussi entre le Conseil et les autres Etats et Institutions. “Nous gagnerons donc à travailler à la mise en œuvre de l’Accord signé l’an dernier entre le Conseil et le Groupe ACP et la CEDEAO ou encore à poursuivre les efforts en vue de la finalisation des projets de Protocole d’Accord entre le Conseil de l’Entente et l’ONUDI”, a-t-il confié.

Outre ces sujets d’ordre économique et financier, le ministre AE a indiqué que les questions sécuritaires, la promotion de la paix et la stabilité ainsi que l’enracinement des valeurs démocratiques et la bonne gouvernance dans l’Espace qui constituaient déjà de grands défis à relever par leur Organisation à sa création, sont aujourd’hui d’actualité et les appellent à plus de sacrifice.

Le Conseil de l’Entente, établi en 1959, regroupe aujourd’hui le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo.

LOME, 9 janvier (Xinhua)

Aller en haut