Accueil / Mines & Energies / Afrique du Sud : AngloGold cède une partie de ses actifs pour rééquilibrer ses comptes

Afrique du Sud : AngloGold cède une partie de ses actifs pour rééquilibrer ses comptes

Afrique du Sud : AngloGold cède une partie de ses actifs pour rééquilibrer ses comptes

Le groupe minier AngloGold Ashanti vient de donner son feu vert pour la cession d’une partie de ses actifs sud-africains dans des sites qui auraient perdu en rentabilité. Dans la file des acquéreurs, le groupe sud-africain Harmony Gold et le chinois Heaven-Sent SA Sunshine Investment qui débourseront respectivement 300 et 7,4 millions de dollars dans ces transactions.

Acculé par des difficultés financier, le groupe minier AngloGold Ashanti vient d’accepter la proposition d’acquisition d’une partie de ses actifs sud-africains, formulée par Harmony Gold Mining, ainsi que l’offre d’une société d’investissement chinoise. Des opérations qui visent à contenir les pertes de l’opérateur minier.

Des mines vieillissantes

Le troisième extracteur d’or au monde abandonne ainsi le contrôle du complexe Moab Khotsong, qui comprend la mine de Great Nogliwa, à Harmony Gold pour 300 millions de dollars, alors que le chinois Heaven-Sent SA Sunshine Investment récupère le site de Kopanang pour 7,4 millions de dollars. AngloGold a justifié sa décision de se séparer de ses actifs par l’incidence qu’ils avaient sur les performances du groupe lors des derniers trimestres.

En effet, l’opérateur a dû faire face au vieillissement des infrastructures, à l’épuisement des réserves et à de fréquents accidents, ce qui a fait exploser les coûts d’exploitation et réduit la production. Une fois ces opérations finalisées, AngloGold conservera la propriété de ses actifs de West Wits, située près de Johannesburg et de certaines opérations de décharge. Ces ventes conjuguées au vieillissement général des infrastructures minières devraient réduire la production d’or d’Afrique du Sud de près de 13%.

Harmony renforce sa production

Pour Harmony Gold, cette acquisition devrait renforcer sa production annuelle de 250 000 onces pour un coût de maintenance estimé à 950 dollars/once, ce qui devrait augmenter les flux de trésorerie de 60%, selon le management du groupe. Harmony a également évoqué la nécessité de trouver de nouveaux sites pour remplacer les mines vieillissantes qui seront bientôt fermées. L’entreprise compte utiliser sa facilité de crédit renouvelable pour financer une partie des 100 millions de dollars qu’elle devra verser à AngloGold.

Du côté de Heaven-Sent (basée à Hong Kong), le site qu’elle a acquis s’ajoutera à son portefeuille d’actifs sud-africains qui compte 74% des parts du site de Main Reef et la mine Tau Lekoa. Reste à savoir la stratégie qu’adoptera le nouvel exploitant pour remettre la mine de Kopanag en service et maîtriser ses coûts de production, alors que le groupe AngloGold l’avait classée parmi ses sites les moins rentables.

Amine Ater
la tribune afrique

Aller en haut