dimanche 29 novembre 2020
Accueil / Mines & Energies / Afrique du Sud : deux compagnies minières étudient la possibilité d’une intégration des PGM dans les batteries lithium-ion

Afrique du Sud : deux compagnies minières étudient la possibilité d’une intégration des PGM dans les batteries lithium-ion

Afrique du Sud : deux compagnies minières étudient la possibilité d’une intégration des PGM dans les batteries lithium-ion

Platinum Group Metals et Amplats, deux sociétés minières actives en Afrique du Sud, cherchent comment utiliser les métaux du groupe du platine (PGM) pour améliorer l’efficacité des batteries au lithium-ion. Si elles réussissent, les prix des PGM monteront en flèche, portés par une importance accrue.

Les métaux du groupe de platine (PGM) peuvent améliorer l’efficacité des batteries lithium-ion. C’est du moins ce qu’espèrent les compagnies minières sud-africaines Platinum Group Metals (PTM) et Anglo American Platinum (Amplats), qui ont lancé une nouvelle société, Lion Battery Technologies, afin d’étudier cette hypothèse.

La coentreprise, détenue à 52 % par PTM et à 48 % par Amplats, s’est associée à un chercheur de l’université internationale de Floride (USA) qui a découvert que l’ajout de PGM pouvait améliorer la densité énergétique d’une batterie au lithium-ion. Selon Michael Jones, PDG de PTM, cité par Mining Weekly, les travaux sont à un stade avancé et les premières batteries utilisant cette nouvelle technologie sont attendues en Chine très bientôt.

Si le palladium est déjà utilisé dans les catalyseurs antipollution des véhicules, une nouvelle technologie nécessitant l’emploi de PGM serait une véritable aubaine pour ces deux compagnies présentes dans le secteur en Afrique du Sud. Les batteries au lithium-ion sont en effet en plein essor grâce notamment à leur utilisation dans les véhicules électriques.

Cela représenterait donc un débouché de plus pour PTM qui pilote actuellement le développement du projet Waterberg, lequel héberge selon les estimations 19,5 millions d’onces de PGM. Amplats qui exploite depuis plusieurs années des mines de PGM gagnerait aussi de nouvelles parts de marché.

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut