Accueil / Mines & Energies / Afrique du Sud : DiamondCorp ne veut plus vendre sa mine de diamants Lace

Afrique du Sud : DiamondCorp ne veut plus vendre sa mine de diamants Lace

Afrique du Sud : DiamondCorp ne veut plus vendre sa mine de diamants Lace

Le processus formel de vente de la mine de diamants Lace, en Afrique du Sud, annoncé en octobre dernier, a été annulé. La compagnie détenant la mine, en l’occurrence DiamondCorp, a déclaré qu’elle n’envisage plus de vendre la mine, et qu’elle examinera d’autres moyens d’accroître la valeur pour ses actionnaires, dans le cours normal des opérations.

Suite à un certain nombre de revers en octobre, qui ont eu des répercussions négatives sur le cours de ses actions, et parce qu’elle peinait à trouver du financement pour le projet, la société avait annoncé qu’elle envisageait de vendre la mine. Mais quelques jours plus tard, elle a conclu un accord de financement conforme aux principes de la Charia avec la firme Rasmala, pour un investissement de 700 000 £ dans le projet.

Ce financement a, apprend-on, été clôturé avec succès et, après l’analyse des différentes offres des autres parties intéressées par la mine, la société a conclu que ces offres étaient «de nature opportuniste» et qu’elles n’ont pas reconnu la juste valeur du projet. Elle a tenu à souligner, qu’indépendamment des retards de démarrage, le projet Lace héberge encore environ 9,39 millions de carats de diamants, avec une valeur estimée à plus de 1,5 milliard $.

DiamondCorp Plc détient 74% de la mine Lace tandis que ses partenaires de coentreprise, Shanduka Resources et Sphere Holdings, détiennent chacune 13%.

Louis-Nino Kansoun
agence ecofin

Aller en haut