Accueil / Mines & Energies / Afrique du Sud : EDF affine son positionnement dans la course pour le nucléaire

Afrique du Sud : EDF affine son positionnement dans la course pour le nucléaire

Afrique du Sud : EDF affine son positionnement dans la course pour le nucléaire

EDF (Electricité de France) a déclaré qu’il n’était pas opportun pour un petit pays comme l’Afrique du Sud d’avoir recours à plusieurs technologies nucléaires. Le pays envisage en effet de produire 9 600 MW d’électricité grâce au nucléaire et tout semble indiquer que de petites parts de marché seront confiées aux différents pays intéressés que sont la France, la Russie et la Chine.

Olivier Bard, le directeur de projet d’EDF en Afrique du Sud, a affirmé qu’il était insensé pour un si petit pays d’investir dans des compétences, des codes et des standards pour plusieurs technologies différentes. Si la Chine l’a fait, a-t-il souligné, c’est en grande partie à cause de sa taille. Il a en outre tenu à préciser que le réacteur chinois CP1000 était basé sur le design du réacteur 900 MW d’EDF/Areva.

La proposition faite par le Français pour le programme sud-africain prend en compte aussi bien l’aspect technologique que la formation, la localisation et le financement des infrastructures concernées. Le financement sera obtenu grâce à un mix de capitaux propres et de prêts qui seront contractés par l’EDF.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut