mardi 18 juin 2019
Accueil / Auto & Transports / Afrique du Sud : La South African Airways demande un plan de sauvetage urgent de l’Etat

Afrique du Sud : La South African Airways demande un plan de sauvetage urgent de l’Etat

Afrique du Sud : La South African Airways demande un plan de sauvetage urgent de l’Etat

Frappée par une grave crise financière, la compagnie aérienne sud-africaine, South African Airways (SAA), a demandé, vendredi, une intervention urgente de l’Etat.

La compagnie, qui vient de désigner un directeur général par intérim, a fait savoir qu’elle besoin d’au moins 265 millions de dollars pour survivre pendant ce qui reste de l’actuel exercice.

Zukisa Ramasia, directrice des opérations, a été désignée au poste de directeur général par intérim suite à la récente démission de l’ancien patron Vuyani Jarana après environ deux ans dans le poste.

Depuis 2011, SAA n’a pas réalisé de profit et a dû être renflouée à hauteur de 2.5 milliards de dollars ces cinq dernières années.

«Nous fonctionnons actuellement à perte c’est pour cela que nous avons demandé le soutien de l’Etat», a déclaré Martin Kingston, membre du conseil d’administration de la SAA, lors d’un point de presse.

La démission de Jarana a fait suite au départ du chef de la compagnie d’électricité (Eskom), un développement qui a accentué les pressions sur le président Cyril Ramaphosa.

Ce dernier tente de redynamiser l’économie en perte claire de vitesse. Des chiffres publiés, cette semaine, par l’agence officielle des statistiques ont montré que l’économie sud-africaine a reculé de 3,2 pc au premier trimestre de 2019, marquant sa plus forte contraction depuis la crise économique et financière mondiale de 2008/2009.

Cette contraction, qui intervient suite à une croissance de 1,4 pc du Produit intérieur brut au dernier trimestre de 2018, est le résultat de la contreperformance de secteurs clés notamment le secteur manufacturier qui a reculé de 8,8 pc.

Pratiquement tous les secteurs de l’activité économique ont enregistré des résultats négatifs, selon les conclusions de l’agence des statistiques.

Cette nouvelle chute témoigne de l’aggravation de la crise économique dans le pays arc-en-ciel, qui souffre d’énormes déficits sociaux dont un chômage affectant près de 28 pc de la population active et une pauvreté touchant plus de la moitié de la population globale (environ 58 millions d’âmes).

infomediaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut