Accueil / Tic & Telecoms / Afrique du Sud : le parlement réfléchit à une éventuelle régulation de WhatsApp, Viber…

Afrique du Sud : le parlement réfléchit à une éventuelle régulation de WhatsApp, Viber…

Afrique du Sud : le parlement réfléchit à une éventuelle régulation de WhatsApp, Viber…

Afrique du Sud : le parlement réfléchit à une éventuelle régulation de WhatsApp, Viber ou Skype

Le comité parlementaire en charge des télécommunications et des services postaux réfléchit à une éventuelle régulation des applications de Voix sur IP tels que WhatsApp, Viber ou encore Skype. Il réagit aux plaintes formulées depuis l’année dernière par les opérateurs de téléphonie mobile Vodacom et MTN quant au manque à gagner que leur cause ces outils télécoms.

Afin de prendre une décision définitive sur le sujet, le comité parlementaire a programmé pour le 26 janvier 2016 des auditions publiques des différentes parties prenantes concernées par la question.

Selon Times Live, les auditions porteront entre autres sur les interventions politiques et réglementaires qui pourraient être nécessaires pour gérer les applications de VoIP, l’impact de ces outils de communication sur la concurrence. En gros, il sera aussi question de définir si les outils de VoIP sont des services de télécommunications ou des infrastructures de télécommunications qui doivent être ou pas soumis à une autorisation et à des obligations réglementaires.

Si MTN, Vodacom et Telkom ont toujours rejeté les applications de VoIP qu’ils accusent de concurrence déloyale parce qu’elles utilisent leur réseau sans y investir, Cell C, qui sait à quel point les consommateurs y tiennent, a plutôt proposé de se rapprocher de ces entreprises pour trouver un moyen de travailler ensemble.

Pour rappel, au Maroc, les opérateurs ont déjà suspendu l’accès à ces applications avec le soutien du régulateur.

agenceecofin.com

Aller en haut