Accueil / Mines & Energies / Afrique du sud : l’Eskom annonce une hausse à 76,37% de son taux de disponibilité énergétique

Afrique du sud : l’Eskom annonce une hausse à 76,37% de son taux de disponibilité énergétique

Afrique du sud : l’Eskom annonce une hausse à 76,37% de son taux de disponibilité énergétique

Le fournisseur sud-africain d’électricité a annoncé une hausse, à 76,37%, de son taux de disponibilité pour l’exercice financier écoulé qui s’est étendu du 1er avril 2015 au 31 mars 2016. Selon une publication de l’organisation, cette légère hausse (le taux était de 69,87% en octobre 2015) s’est maintenue puisqu’en avril 2016, il était de 76,25%. Cette bonne performance est en grande partie due à la réduction des délestages non planifiés.

Cependant, ces résultats demeurent en dessous des objectifs de la compagnie qui ambitionnait un taux de disponibilité de 80%, pour une maintenance planifiée de 10% et une maintenance non planifiée de 10% à moyen terme.

L’Eskom a également annoncé que le plan de fourniture électrique, pour l’hiver 2016, a déjà débuté le 1er avril et devrait s’achever à la fin du mois d’août de la même année. « Par conséquent, nous avons déjà amorcé une réduction des maintenances planifiées et augmenté la quantité d’énergie disponible en prévision du pic de la demande en hiver. Nous pourrons ainsi faire face à la demande tout en conduisant les maintenances nécessaires dans nos centrales.», a affirmé la société dans un communiqué.

Lynne Brown, le ministre des entreprises publiques a, en outre, récemment annoncé que l’Eskom avait réduit sa consommation de diesel, la faisant passer de 800 millions de rands (53,8 millions $) à 40 millions de rands (2,7 millions $) par mois.

Cet ensemble d’améliorations des performances de la compagnie ne convainc cependant pas tout le monde. Selon les critiques, il est en grande partie dû à la baisse de la demande dans certains secteurs énergivores tels que l’industrie minière. En effet, la demande de ces entreprises est descendue à son niveau des années 2007-2008, ce qui représente une baisse significative lorsque l’on sait qu’elle a augmenté de plus de 300%, au cours des dix dernières années.

Gwladys Johnson
agenceecofin.com

Aller en haut