Accueil / Tic & Telecoms / Afrique du Sud: L’opération d’acquisition de Neotel par Vodacom a finalement échoué

Afrique du Sud: L’opération d’acquisition de Neotel par Vodacom a finalement échoué

Afrique du Sud: L’opération d’acquisition de Neotel par Vodacom a finalement échoué

L’opérateur de téléphonie mobile Vodacom, leader du marché télécoms sud-africain, ne prendra plus le contrôle du fournisseur de services Internet Neotel. Le deal a finalement échoué, indique le site d’informations timeslive.co.za. La Haute Cour de Prétoria a rejeté l’opération d’acquisition engagée par Vodacom en 2014.

A travers ce refus, la justice sud-africaine a donné raison à MTN, Telkom et Cell C qui s’opposaient déjà à cette acquisition. Les concurrents estimaient qu’une prise de contrôle de Neotel, qui détient une fréquence radio propice à la fourniture des services 4G, conférerait à Vodacom le caractère dominant sur le marché de l’Internet. Vodacom avait manifesté son intérêt pour Néotel afin d’offrir une meilleure qualité Internet à ses consommateurs.

La filiale du groupe télécoms britannique Vodafone avait dû faire preuve de patience pendant de longs mois pour obtenir l’approbation de l’Autorité indépendante des communications d’Afrique du Sud (Icasa) au sujet de cette acquisition. Elle avait même accepté les conditions du régulateur télécoms qui estimait qu’elles garantiraient l’équité du marché télécoms.

La société s’était engagée, entre autres, à ne pas utiliser directement ou indirectement le spectre de fréquence de Neotel pendant une période de deux ans après l’acquisition. Vodacom devrait également effectuer un investissement de 10 milliards de rands (806 millions dollars) dans le réseau fixe, data et infrastructures télécoms.

agenceecofin.com

Aller en haut