Accueil / Mines & Energies / Afrique du Sud : un investissement russe de 400 millions $ attendu dans le développement du gaz naturel

Afrique du Sud : un investissement russe de 400 millions $ attendu dans le développement du gaz naturel

Afrique du Sud : un investissement russe de 400 millions $ attendu dans le développement du gaz naturel

Lundi, dans le cadre du sommet des BRICS en Chine, ROSGEO, une société russe spécialisée dans les études géologiques et sismiques et l’entreprise publique sud-africaine du pétrole et du gaz (PetroSA), ont signé un accord portant sur le développement de deux blocs offshore au large de Port Elizabeth.

D’une valeur de 400 millions $, le projet sera exécuté à 70% par la partie russe et à 30% par le partenaire sud-africain. D’après Reuters, les deux parties seront soutenues par des institutions financières venant des deux pays.

Selon les termes du contrat, ROSGEO exécutera des relevés sismiques 3D sur 4 000 km2 et plus de 13 000 km2 d’exploration magnétique. D’après PetroSA, ces travaux devraient aboutir à l’extraction de 4 millions de mètres cubes de gaz par jour qui seront ensuite transférés vers l’usine de GTL (gas-to-liquid) de PetroSA à Mossel Bay.

On estime que les réserves de gaz en présence sur ces deux blocs sont de 42 Tcf.

Roman Panov (photo), le PDG de ROSGEO s’est dit ravi après la signature de l’accord.

« L’accord vise à développer les relations bilatérales entre les deux pays et renforcera la présence de l’entreprise sur le marché africain (…) Rosgeo utilisera les technologies les plus avancées, y compris des navires de relevés sismiques et de forage modernes.», a-t-il déclaré.

L’Afrique du Sud souhaite développer une industrie locale forte dans le domaine des hydrocarbures. L’apport de la partie russe lui sera d’une grande importance car ROSGEO possède une expérience de plusieurs dizaines d’années dans le secteur.

Olivier de Souza
agence

Aller en haut