Accueil / Mines & Energies / Afrique – Intégration: Vers une interconnexion énergétique entre les pays de la zone CEMAC

Afrique – Intégration: Vers une interconnexion énergétique entre les pays de la zone CEMAC

Afrique – Intégration: Vers une interconnexion énergétique entre les pays de la zone CEMAC

Une réunion du comité ad hoc des ministres en charge de l’énergie de la zone s’est achevée le 21 octobre 2017 à Douala, à l’effet d’élaborer le schéma directeur pour la production et le transport de l’électricité dans la sous-région.

Assurer à la sous-région une autosuffisance énergétique d’ici 2035. C’est l’objectif fixé par les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC). Pour ce faire, ils envisagent la création d’une dorsale Nord-Sud de 3000 km entre Inga (RDC) et Ndjamena (Tchad), lieu où devront converger les puissances des centrales de tous les pays. L’ambition est de doubler la desserte actuelle dans vingt ans. Ce qui favoriserait un taux de rentabilité de plus de 50% et une baisse du prix du KWh de 7 à 3,5 FCFA.

Reunis au cours d’un comité ad hoc du 20 au 21 octobre derniers à Douala, les ministres chargés de l’énergie de la CEMAC ont passé en revue la politique énergétique de l’Afrique centrale, de la République démocratique du Congo (RDC) et Sao-Tome et Principe. Sous la houlette du ministre d’Etat centrafricain, chargé de l’énergie, président dudit comité, ils ont par la suite évalué le schéma directeur pour la production et le transport de l’électricité en zone CEMAC.

Pour Hassan Adoum Bakir Agar, commissaire chargé des infrastructures et du développement durable la CEMAC, cette stratégie consiste d’abord à identifier les grands sites de production d’énergie pour les mettre en valeur, distribué à l’attention de tous les pays qui ont un déficit ». Ces deux documents sont des actions de mise en œuvre du livre blanc de la politique communautaire énergétique adoptée depuis 2014 par la conférence des chefs d’Etat d’Afrique centrale. Après validation de ce schéma directeur pour la production et le transport de l’électricité en zone CEMAC, son approbation prochaine par les chefs d’Etat de la sous-région permettra au projet d’interconnexion de la CEMAC de prendre corps.

Frédéric NONOS
cameroon-info.net

Aller en haut