samedi 24 octobre 2020
Accueil / Mines & Energies / AFRIQUE : la transmission sans fil pourrait révolutionner l’accès à l’électricité

AFRIQUE : la transmission sans fil pourrait révolutionner l’accès à l’électricité

AFRIQUE : la transmission sans fil pourrait révolutionner l’accès à l’électricité

L’entreprise néo-zélandaise Emrod Energy a mis au point une technologie qui permet de transmettre l’électricité sans fil sur de grandes distances. Cette innovation qui pourrait accélérer l’électrification du continent africain sera présentée le 21 octobre prochain à l’occasion de l’Africa Energy Forum (AEF) qui se tient cette année en ligne.

C’est une innovation qui révolutionnera le secteur de l’électricité dans les années à venir. La transmission sans fil de l’électricité est désormais possible. Cette solution a été développée par Emrod Energy, une entreprise basée à Auckland en Nouvelle-Zélande. La société présentera sa solution le mercredi 21 octobre 2020, à l’occasion de l’Africa Energy Forum (AEF), la grande messe de l’énergie en Afrique qui se tient cette année en ligne à cause des restrictions liées à la Covid-19.

« Le fait de pouvoir transmettre de l’électricité de haute puissance sans aucun câble changera la donne pour le continent (Afrique). Cela signifie que les obstacles liés à l’accès à l’électricité sont éliminés et que l’Afrique pourrait être entièrement électrifiée d’ici 10 ans. C’est la technologie que des millions de personnes attendaient depuis longtemps » s’enthousiasme Simon Gosling, le directeur général d’EnergyNet, l’organisateur de l’AEF.

Une aubaine pour les zones rurales africaines

Dans la technologie développée par Emrod Energy, l’électricité est transmise via des ondes électromagnétiques sur de longues distances. Cette innovation pourrait être une aubaine pour l’Afrique qui développe encore ses infrastructures électriques. De plus, les zones reculées sont rarement connectées au réseau à cause du coût élevé de construction d’installations de transmission.

Si dans les zones rurales les populations s’appuient largement sur l’off-grid, la nouvelle technologie de transmission sans fil pourrait accélérer l’électrification de ces zones parfois jugée non rentable pour le réseau électrique national. « Les méthodes de production et de stockage de l’électricité ont énormément progressé au cours du siècle dernier, mais la transmission de l’électricité est restée pratiquement inchangée depuis qu’Edison, Siemens et Westinghouse ont introduit les premiers réseaux électriques basés sur des fils de cuivre il y a 150 ans », fait remarquer EnergyNet.

Une technologie sans risque pour la santé ?

L’organisateur de l’Africa Energy Forum estime qu’en réduisant considérablement les coûts d’infrastructures de transmission d’électricité, la technologie d’Emrod Energy permet de venir en aide aux communautés isolées, comme en Afrique, en leur donnant accès à une énergie durable et bon marché pour faire fonctionner les écoles, les hôpitaux et l’économie en général. L’entreprise qui propose la technologie de transmission d’électricité sans fil a déjà signé un accord avec la compagne publique néo-zélandaise Powerco pour transmettre quelques kW d’électricité sans fil. Cette capacité devrait augmenter progressivement.

La prochaine mission pour Emrod Energy est de prouver que sa technologie de transmission d’électricité par les ondes électromagnétiques ne représente pas un danger pour la santé des populations, de la flore et de la faune. Sur ce point, rien n’est encore gagné.

afrik21

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut