mardi 24 novembre 2020
Accueil / Finances / AFRIQUE : l’AFD et la TDB ouvrent une ligne de crédit de 150 M€ pour les infrastructures vertes

AFRIQUE : l’AFD et la TDB ouvrent une ligne de crédit de 150 M€ pour les infrastructures vertes

AFRIQUE : l’AFD et la TDB ouvrent une ligne de crédit de 150 M€ pour les infrastructures vertes

L’Agence française de développement (AFD) vient de signer un partenariat avec la Banque de commerce et de développement de l’Afrique orientale et australe (TDB), une banque commerciale appartenant aux États membres du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (Comesa), à la Banque mondiale et à la Chine. L’entente porte sur l’ouverture d’une ligne de crédit de 150 millions de dollars destinée au financement des infrastructures durables en Afrique de l’Est.

L’Agence française de développement (AFD) et la Banque de commerce et de développement de l’Afrique orientale et australe (TDB) travailleront ensemble dans le futur. Les deux banques de développement viennent de signer un accord pour l’ouverture d’une ligne de crédit de 150 millions de dollars destinée à financer la construction des infrastructures durables en Afrique de l’Est.

L’accord a été parafé par Admassu Tadesse, le président et directeur général de la TDB et Ghislain de Valon, directeur de l’AFD au Kenya. Selon la banque française, l’objectif visé à travers la ligne de crédit est de renforcer la TDB dans son rôle de banque régionale de premier plan pour la finance climatique dans la région qu’elle dessert (Afrique de l’Est). Le financement permettra aussi l’augmentation de l’offre de financement climatique de la TDB, contribuant directement à la réalisation des objectifs énoncés dans les contributions nationales (NDC) des pays membres de la TDB en matière d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

Le financement des énergies renouvelables

« La majeure partie de la ligne de crédit (80 %) sera consacrée au financement de projets climatiques admissibles, conformément aux principes rationalisés accordés par le Club de financement du développement international (CDFI) et les banques multilatérales de développement (BMD), à savoir des projets qui encouragent les efforts visant à réduire ou à limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES) ou à améliorer la séquestration des GES, ou qui soutiennent des projets d’adaptation et des activités sectorielles », indique l’AFD.

L’autre partie de la ligne de crédit (20 %) est destinée à permettre « plus de souplesse aux besoins en ressources à long terme » des BMD pour le financement de projets. L’AFD précise également qu’elle permettra le financement des projets compatibles avec l’accord de Paris sur le climat de 2015 et contribuant aux objectifs de développement durable (ODD), dans d’autres secteurs tels que les télécommunications, la santé ou l’éducation.

L’ouverture de la ligne de crédit de 150 millions de dollars intervient au moment où la TDB multiplie ses investissements sur le continent africain. La Banque finance particulièrement les infrastructures de production d’électricité à partir des sources renouvelables. En décembre 2019 par exemple, la TDB s’est associée à la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l’ouverture d’une ligne de crédit de 120 millions de dollars destinée au financement des projets d’énergies renouvelables portés par des petites et moyennes entreprises (PME) en Afrique de l’Est.

afrik21

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut