lundi 27 mai 2019
Accueil / Développement / Afrique: le classement Moubarack Lô des pays émergents

Afrique: le classement Moubarack Lô des pays émergents

Afrique: le classement Moubarack Lô des pays émergents

L’Institut de l’Emergence publie le deuxième classement annuel des pays africains concernant l’émergence économique, sous la plume de Moubarack Lo, Amaye Sy et Mamadou Ngom. Ce classement, basé sur l’Indice synthétique d’émergence économique (ISEME), conçu par Moubarack Lo, se fonde sur quatre dimensions: la richesse inclusive, le dynamisme économique, la transformation structurelle, et la bonne insertion dans l’économie mondiale.

Le tableau suivant présente les performances individuelles des différents pays africains de l’échantillon, évalués sous le prisme de l’ISEME. Les plus performants des pays africains, en 2017, sont : l’Afrique du Sud et le Maroc. Ils se classent parmi les pays émergeants. Les moins performants des pays africains sont : Libéria, Burundi et Centrafrique.

Sur les 45 pays africains étudiés, 41 ont connu une amélioration de leur situation d’émergence sur la période 2005-2017, deux ont connu une régression et deux n’ont fait aucun progrès. Les pays ayant connu la progression la plus importante sur la période sont : Malawi, Mozambique, République du Congo, Zambie, Madagascar, Rwanda, Guinée, Niger, Sierra Léone, Botswana, Gabon, Cote d’Ivoire, Zimbabwe. Les pays ayant connu une régression sont l’Egypte et le Soudan.

Le Sénégal se positionne, en 2017, au 12ème rang sur 45 pays en Afrique. Il se classe dans la catégorie des pays potentiellement émergeants. Son score global s’est accéléré entre 2010 et 2017 comparée à la période 2005-2010. Durant toute la période de 2005 à 2017, le pays réalise relativement à son rang global sa meilleure performance dans la dimension dynamisme économique. Toutefois, à partir de 2010, il enregistre ses meilleures progressions dans les dimensions « richesse inclusive » et « bonne insertion dans l’économie mondiale ».

Par ailleurs, voici la queue du classement fondé sur quatre critères. D’aucuns seront certainement surpris de voir le Kenya dans ce bas de tableau.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut