Accueil / Tic & Telecoms / Afrique : Les 5 secteurs à fort potentiel économique

Afrique : Les 5 secteurs à fort potentiel économique

Afrique : Les 5 secteurs à fort potentiel économique

IT News Africa a réalisé un classement des secteurs de l’économie africaine qui devraient rapidement prendre de l’ampleur dans les années à venir. Avec quelques surprises à la clé…

La tech africaine a de beaux jours devant elle

Selon IT News Africa, le secteur des technologies serait l’industrie dotée du plus fort potentiel de croissance. Avis aux investisseurs : l’usage de smartphones en Afrique a doublé en seulement deux ans ! Le téléchargement d’applications mobile grimpe ainsi constamment, en particulier les applications de pari en ligne. Selon GeoPoll, 76% des jeunes Kényans auraient déjà parié en ligne.

Le secteur agricole, qui a toujours joué un rôle important en Afrique, se classe deuxième. Si ce secteur fait moins rêver, il faut cependant savoir que l’accroissement potentiel de la productivité est énorme. De plus, la moitié des terres arables africaines ne serait pas encore exploitée. Le Nigeria, la Zambie, la Tanzanie, le Soudan du Sud et le Zimbabwe se trouvent parmi les pays les mieux placés dans ce secteur grâce aux fleuves Nil et Zambezi.

Gros potentiel pour le secteur financier

En troisième place vient le secteur financier qui pesait 669 milliards de dollars en 2008 (74% venant d’Afrique du Nord). Le Forum Économique Mondial a décrit la croissance du secteur financier en Afrique comme étant « remarquable ». En Afrique subsaharienne, le potentiel de ce marché serait encore considérable.

Source traditionnelle de revenus en Afrique, le secteur pétrolier aurait aussi de beaux jours devant lui, principalement au Nigeria, en Libye, en Algérie et en Égypte. En 2015, 13% de la production mondiale d’hydrocarbures provenait d’Afrique contre seulement 9% en 1998.

Enfin, le secteur des infrastructures pourrait lui aussi connaître une forte expansion à mesure que le continent va s’urbaniser. Les populations des pays africains se concentrant de plus en plus dans les villes, les projets de génie civil devraient significativement baisser en coût.

ilboursa

Aller en haut