jeudi 28 janvier 2021
Accueil / Finances / Afrique : Nouvelle enquête sur Adesina à la BAD après la pression des USA

Afrique : Nouvelle enquête sur Adesina à la BAD après la pression des USA

Afrique : Nouvelle enquête sur Adesina à la BAD après la pression des USA

La Banque Africaine de Développement (BAD) a autorisé une nouvelle enquête indépendante sur son président, le nigérian Akinwumi Adesina, sur les accusations de manquement à ses obligations.

La décision de la BAD est le résultat d’une réunion du bureau du conseil d’administration tenue le jeudi dernier. Elle intervient suite à une demande des États-Unis d’Armorique (USA), qui réclament une enquête indépendante sur les accusations portées par des dénonciateurs contre Adesina.

Le communiqué signé par la présidente du bureau du Conseil, Nialé Kaba, également ministre ivoirienne du Plan et du développement, s’accorde avec la demande formulée par les États-Unis et autorise une revue indépendante qui devra être menée par une personne neutre, intègre, de haut calibre, ayant une expérience incontestable et une réputation internationale avérée, dans un délai de deux à quatre semaines maximum, en tenant compte du calendrier électoral de la Banque.

Les accusations en questions ont été déclarées non fondées par une enquête interne, comprennent des détournements de fonds et du favoritisme présumés sous Adesina.

A l’origine de cette affaire, des employés accusent Adesina d’écarts concernent les recrutements qui privilégient fortement les ressortissants nigérians, et parmi eux ses amis. La nouvelle enquête indépendante qui est autorisée par la Banque est perçue au Nigeria comme une cession de la BAD à la pression des États-Unis après l’examen interne qui a innocenté l’accusé.

La BAD compte 80 pays actionnaires (54 pays africains et 26 non africains, d’Europe, d’Amérique et d’Asie).

koaci

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut