Accueil / Développement / Agence Eau et assainissement en Afrique : Idrissa Doucouré, démis de ses fonctions de secrétaire exécutif

Agence Eau et assainissement en Afrique : Idrissa Doucouré, démis de ses fonctions de secrétaire exécutif

Agence Eau et assainissement en Afrique : Idrissa Doucouré, démis de ses fonctions de secrétaire exécutif

Le Secrétaire exécutif de l’agence intergouvernementale Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA), Idrissa Doucouré, vient d’être démis de ses fonctions, a-t-on appris de source proche l’institution panafricaine.

La décision de démettre Idrissa Doucouré de la tête de l’agence intergouvernementale Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) a été prise à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire de l’agence, tenu lundi 23 février 2015, à Ouagadougou. La rencontre s’est déroulée sous la présidence du secrétaire d’Etat à l’hydraulique rurale du Sénégal, Faye Diene.

« Après plusieurs heures de concertations à huis clos et de manière consensuelle, les 19 ministres et représentants de ministres ont donné des orientations stratégiques et opérationnelles afin de redorer l’image de EAA et ont finalement décidé entre autres de mettre fin aux fonctions du Secrétaire exécutif de l’agence, Idrissa Doucouré », peut-on lire dans le rapport de la réunion.

Le Conseil des ministres extraordinaire de EAA a pris d’autres importantes décisions. Par exemple, il a décidé de la nomination du Burkina pour assurer la Présidence du Conseil des ministres pendant la phase transitoire qui durera 12 mois.

Une autre décision porte sur la nomination de Théophile Gnagne de la Côte d’Ivoire, comme administrateur provisoire de EAA pour un mandat de 12 mois.

Les ministres ont aussi décidé de créer un comité intergouvernemental de suivi de la feuille de route de l’administrateur provisoire de EAA. Ce comité comprend 7 membres qui sont : le Burkina, le Togo, le Tchad, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Nigéria et Sénégal.
Ils ont également pris une décision relative à l’organisation d’un audit financier, institutionnel et organisationnel de EAA.

En plus, il a été décidé de plafonner le salaire du secrétaire exécutif intérimaire de EAA à 5 millions de F CFA, de faire face aux arriérés de salaires réclamés par les travailleurs, de voir les détails des différentes dettes ainsi que le sort des travailleurs licenciés.

L’on a été demandé aussi au Burkina de proposer le nom d’un secrétaire exécutif.
L’agence EAA, depuis avril 2014, traverse une crise marquée par des manifestations du personnel du siège à Ouagadougou qui demandait sans cesse, la démission du premier responsable.

La crise avait pris une autre tournure, en fin juillet dernier, lorsque le secrétaire exécutif décrié, décide de licencier l’ensemble des travailleurs grévistes (une trentaine de personnes).
Le Sénégalais Idrissa Doucouré démis, a été nommé par le Conseil des ministres des Etats membres de EAA à la tête de l’institution en 2011 à la suite du malien Cheick Tidiane Tandia.

Alex KONE
Pour Les Echos du Faso

Aller en haut