Accueil / Développement / Agence française de Développement : Un prêt de Rs 2,5 milliards annulé

Agence française de Développement : Un prêt de Rs 2,5 milliards annulé

Agence française de Développement : Un prêt de Rs 2,5 milliards annulé

Retour à la case départ pour la construction du barrage de Rivière-des-Anguilles. Le prêt de 2,5 milliards de roupies que l’Agence française de Développement (AFD) avait accordé au gouvernement mauricien a été annulé.

En raison des retards successifs autour de la mise en œuvre de ce projet, l’Agence française de Développement (AFD) a finalement décidé de reprendre le montant du prêt qu’elle avait accordé au gouvernement mauricien en 2012 pour le barrage de Rivière-des-Anguilles. C’est ce qu’a révélé, hier, le ministre des Services publics, Ivan Collen­davelloo, suite à une interpellation du député de la majorité Basheer Jahangeer. Ce dernier voulait savoir si les appels d’offres avaient été lancés pour la réalisation de ce projet.

C’est donc 2,5 milliards de roupies qui tombent à l’eau. L’ancien régime n’a pas été en mesure de respecter ses engagements concernant la réalisation du barrage, qui devait être d’une capacité de 14,25 millions de mètres cubes d’eau. Il devait en outre permettre le prélèvement des eaux de surface des réservoirs des hauts plateaux, dans le but d’améliorer les conditions d’approvisionnement en eau dans cette région.

Le No 4 du gouvernement, a par ailleurs fait ressortir que le Central Procurement Board (CPB) est actuellement en train d’examiner plusieurs ‘expressions of interests’, de firmes de consultants, à qui il incombera de réaliser le ‘design’ et la supervision des travaux. D’ores et déjà, le ministre des Services publics a souligné qu’il espérait que la firme de consultants qui a été choisie pour superviser la construction du Bagatelle Dam soit exclue de l’exercice de sélection du CPB. Nous nous souviendrons que c’est en 2010 que l’ancien gouverne­ment de Navin Ramgoolam avait annoncé la construc­tion de ce barrage. Il avait pour objectif de fournir l’eau potable 24 heures sur 24 dans la région Sud, ainsi que la partie basse du district de Rivière-Noire.

Thierry Laurent
defimedia.info

Aller en haut