Accueil / Développement / Agriculture : la Tunisie parie sur le filon biologique

Agriculture : la Tunisie parie sur le filon biologique

Agriculture : la Tunisie parie sur le filon biologique
A l’occasion de la Semaine nationale de l’agriculture bio, les autorités tunisiennes ont mis avant les performances réalisées dans ce domaine en réaffirmant leur engament à appuyer principalement la filière de la production de l’huile d’olive bio.

La Tunisie a effectué de grandes avancées dans le domaine de l’agriculture biologique. A la Semaine nationale de l’agriculture bio qui se tient jusqu’au 10 mai, les autorités tunisiennes ont réaffirmé leur intention de consacrer ce modèle d’agriculture.

D’après la directrice du département de l’Agriculture biologique au sein du ministère de l’Agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, Samia Maamar, l’agriculture biologique a rapporté à la Tunisie des recettes record au titre des exportations avec 430 millions de dinars (environ 176 millions de dollars), à la base de 370 000 hectares de superficies bio et de près 7 400 acteurs intervenant dans le secteur.

«Depuis l’année 2015, nous avons déclenché une stratégie nationale des produits biologiques qui ambitionne principalement de mettre les édifices d’une bonne gouvernance de l’agriculture biologique à l’horizon 2020 pour ainsi diversifier l’économie nationale», Samia Maamar.

Troisième pays exportateur de l’huile d’olive au monde, la Tunisie peu davantage réussir dans cette filière en capitalisant sur la production de l’huile d’olive bio. L’année dernière, les exportations tunisiennes de ce produit ont constitué 46% des exportations globales de l’huile d’olive.

Complémentarité entre l’agriculture et le tourisme

La valorisation de l’agriculture bio en Tunisie n’a pas pour seul objectif d’augmenter le volume des exportations. Elle porte aussi l’ambition d’attirer plus de touristes dans le pays. A ce propos, la semaine dernière, l’Etat tunisien a signé une convention de coopération avec la Fédération Inter-Environnement Bruxelles pour l’installation de six circuits touristiques sur son territoire.

Au total 24 circuits sont prévus d’ici à 2020. Pour la directrice de l’Agriculture biologique, ces circuits constituent le premier embryon de la complémentarité entre l’agriculture et le tourisme. Selon elle, en dehors de l’instauration d’un circuit touristique dans chacune des 24 provinces de la Tunisie, 20 secteurs biologiques seront développés et cinq zones pilotes spécialisées dans la production bio seront créées. La superficie agricole globale des productions biologiques est estimée à 2 millions d’hectares en Tunisie, dont un million exclusivement dédié à l’huile d’olive.

afrique.latribune
Aller en haut