mardi 18 juin 2019
Accueil / Développement / Agroalimentaire : le hollandais Friesland Campina lance une nouvelle filiale africaine à Abidjan

Agroalimentaire : le hollandais Friesland Campina lance une nouvelle filiale africaine à Abidjan

Agroalimentaire : le hollandais Friesland Campina lance une nouvelle filiale africaine à Abidjan

Le fabricateur du lait «Bonnet rouge », FrieslandCampina a posé ce jeudi à Abidjan en Côte d’Ivoire la première pierre de son siège en Afrique. Ce dernier va couvrir 42 pays et facilitera l’implantation du groupe hollandais sur le Continent.

Friesland Campina s’installe en Afrique. Le groupe hollandais a effectué jeudi dernier à Abidjan en Côte d’Ivoire la pose de la première pierre de son siège en Afrique. Pour le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, présent à la cérémonie de lancement des travaux du futur siège, «l’implantation du siège Afrique en Côte d’Ivoire est le signe de la confiance que le groupe place en notre pays et surtout sa volonté de jouer un rôle majeur dans l’industrialisation de la Côte d’Ivoire, afin de contribuer à la création de richesses et d’emplois», a déclaré le chef du gouvernement ivoirien. Selon lui, l’arrivée de Friesland Campina est le fruit de l’assainissement du climat des affaires pour lequel le rapport 2019 de Doing Business classe la Côte d’Ivoire parmi les 10 plus grands pays réformateurs.

Commentant l’arrivée du hollandais en Afrique, le PDG du groupe, Hein Schumacher, a déclaré que «l’Afrique de l’Ouest est et restera toujours un foyer d’opportunités d’affaires et de commerce pour les entrepreneurs du secteur des biens de consommation rapide et des autres secteurs de l’industrie». Selon lui, le Continent présente de très bonnes perspectives avec une croissance de la population qui pourrait doubler dans les trente années à venir, une population plus jeune (avec une moyenne d’âge de 19 ans) et une augmentation de la classe moyenne et du pouvoir d’achat.

Un pays stratégique

Le choix porté sur la Côte d’Ivoire s’explique, selon les sources de Friesland Campina, par les caractéristiques que présente le pays. «Nous avons choisi la Côte d’Ivoire parce que c’est un endroit stratégique bien connecté au reste de l’Afrique. Les infrastructures nous permettent également de servir efficacement le reste de la région à partir d’Abidjan», a confié le directeur général Afrique de Friesland Campina, Speech Dustin Woodward. «La Côte d’Ivoire est un pays stable doté d’une croissance économique, d’un accès de talent et d’un gouvernement fiable qui crée un climat d’investissement attrayant», a-t-il ajouté.

Pour sa part, l’ambassadeur des Pays-Bas en Côte d’Ivoire, Robert Van Den Dool, a rappelé que «les Pays-Bas sont le premier client de la Côte d’Ivoire devant des pays comme la France et les Etats-Unis. En termes d’exportation de cacao, c’est plus de 874 milliards Fcfa d’échanges». Toujours d’après le diplomate, «31% du cacao ivoirien est exporté aux Pays-Bas. Au-delà, les entreprises néerlandaises restent fidèles à la Côte d’Ivoire telles Vlisco (Uniwax), Unilever, Shell et APM Terminals».

La tribune afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut