dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Aider la recherche contre le coronavirus grâce à votre ordinateur

Aider la recherche contre le coronavirus grâce à votre ordinateur

Aider la recherche contre le coronavirus grâce à votre ordinateur

Même confinés, les propriétaires d’ordinateurs à la maison peuvent contribuer à la lutte contre le Covid-19. Une équipe de chercheurs américains fait appel aux joueurs de jeux sur ordinateurs, de consoles et aux entreprises qui fabriquent de la crypto-monnaie. Le but du site Folding@home est d’avoir accès à une puissance de calcul informatique démultipliée pour mieux comprendre le comportement du virus.

Les chercheurs liés à Folding@home cherchent à comprendre comment les protéines du virus pénètrent dans les cellules des voies respiratoires. Plutôt que de se déplacer de façon linéaire, ces protéines avancent en se pliant et en se dépliant. Voilà pourquoi le site s’appelle « folding », littéralement « pliage ».

Les infectiologues ont déjà réussi à modéliser l’une des protéines qui se trouvent sur la membrane du virus. Pour aller plus loin et comprendre comment elles s’accrochent aux cellules, les équipes doivent disposer d’une énorme puissance de calcul. Et c’est là que les utilisateurs d’ordinateurs à travers le monde entrent en jeu. En installant un logiciel sur leur appareil personnel, ils mettent les capacités de leur machine à disposition de ce gigantesque calculateur commun. Et cela uniquement lorsqu’ils n’ont pas besoin de leur ordinateur, bien sûr. Le logiciel n’a pas accès aux données personnelles, il ne fait qu’utiliser la puissance de calcul.

Un effort collectif contre le Covid-19

Près de 400 000 utilisateurs d’ordinateurs à travers la planète ont téléchargé le logiciel permettant de mettre leur ordinateur au service de cette cause commune. Par le passé, le site effectuait des calculs pour des équipes travaillant sur des maladies comme l’Alzheimer, la dengue, le Zika.

Depuis l’apparition du Covid-19, la puissance brute dont disposent les chercheurs a été multipliée par 10 pour atteindre 470 milliards de calculs par seconde. C’est trois fois plus que la capacité du Summit, un des plus grands supercalculateurs de la planète. Le projet est dirigé par un professeur de l’Université Washington, à Saint-Louis, au Missouri, un État américain du centre, mais des laboratoires d’un peu partout y participent.

Du monde virtuel à la dure réalité

Les ordinateurs et les consoles de celles et ceux qui pratiquent le jeu en ligne sont particulièrement indiqués, parce qu’ils disposent des capacités pour effectuer des opérations mathématiques très rapides. Ces opérations vont permettre de raffiner le comportement des protéines du Covid-19 et donc contribuer à trouver une arme pour combattre le virus.

rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut