Accueil / Mines & Energies / Air Liquide signe une acquisition à 13 milliards de dollars aux Etats-Unis

Air Liquide signe une acquisition à 13 milliards de dollars aux Etats-Unis

Air Liquide signe une acquisition à 13 milliards de dollars aux Etats-Unis

Le groupe rachète Airgas et ravit ainsi à l’allemand Linde son titre de numéro un mondial des gaz industriels.

Air Liquide va prendre une nouvelle ampleur aux Etats-Unis. Le producteur de gaz industriels a annoncé mardi soir le rachat de son rival américain Airgas pour 13,4 milliards de dollars (12,5 milliards d’euros), dette comprise. Cette opération va renforcer la position d’Air Liquide sur le marché américain des gaz industriels, le plus grand au monde, en lui donnant une position claire de numéro un. Si l’acquisition intervient à un moment où l’euro est faible par rapport au dollar, elle va permettre au groupe français de bénéficier à plein du rebond de l’activité manufacturière aux Etats-Unis à la suite des faibles prix de l’énergie. « Cette acquisition accroît notre présence aux Etats-Unis, un marché résilient offrant des opportunités de croissance dans la durée », a déclaré Benoît Potier, le PDG d’Air Liquide.

Des synergies et un réseau

La transaction devrait aussi se traduire par une hausse du chiffre d’affaires Gaz et Services du groupe français « d’environ 30 % », a indiqué Air Liquide. Ce qui permettra à Air Liquide de ravir à l’allemand Linde son titre de numéro un mondial (17 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014). Airgas, qui emploie environ 17.000 personnes et était valorisé à un peu plus de 8 milliards de dollars en Bourse mardi, a enregistré un chiffre d’affaires de 5,37 milliards de dollars l’an dernier. Des revenus réalisés à 98 % aux Etats-Unis, qui vont s’ajouter aux 15,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires réalisé par Air Liquide en 2014.

Dans le cadre de cette opération, l’ensemble des actionnaires d’Airgas recevront une offre en numéraire de 143 dollars par action, ce qui représente une prime de 34,6 % par rapport au cours de clôture lundi et de 50,6 % par rapport à la moyenne du cours sur les trois derniers mois. Le groupe français, qui prévoit plus de 300 millions de dollars de synergies dès la première année, estime que l’opération sera relutive dès la première année. Air Liquide, qui entend s’appuyer sur les plates-formes d’e-commerce et de vente à distance d’Airgas aux Etats-Unis, estime que le nouvel ensemble aura le réseau de distribution multicanal le plus développé du marché américain. « Ce rapprochement est très créateur de valeur pour l’ensemble de nos parties prenantes, grâce à la forte complémentarité des deux entreprises », a déclaré Benoît Pottier.

Le groupe français, qui a déjà obtenu un prêt relais pour cette opération, a l’intention de se refinancer par une augmentation de capital de 3 à 4 milliards d’euros.

Emmanuel Grasland / Chef du service Industrie
lesechos.fr

Aller en haut