Accueil / Tic & Telecoms / Alcatel Lucent : le fonds Odey juge “inacceptable” la fusion avec Nokia !

Alcatel Lucent : le fonds Odey juge “inacceptable” la fusion avec Nokia !

Alcatel Lucent : le fonds Odey juge “inacceptable” la fusion avec Nokia !

Le projet de rachat d’#Alcatel-Lucent| par Nokia mécontente un actionnaire du groupe franco-américain. Odey Asset Management, devenu récemment le 2ème actionnaire de l’équipementier télécoms avec 5,27% du capital et 5,18% des droits de vote, juge ainsi l’offre de Nokia “inacceptable”, révèle le ‘Financial Times’ du jour.

Le quotidien financier britannique cite un rapport trimestriel qu’Odey vient d’adresser à ses investisseurs, dans lequel il affirme que “l’opération a été présentée comme un rachat d’Alcatel par Nokia. En réalité, la prime offerte présente toutes les caractéristiques d’une fusion. C’est pourquoi nous estimons que les termes de l’opération sont inacceptables”.

Odey précise qu’il n’apportera pas ses titres à l’offre d’échange de Nokia, qui valorise Alcatel-Lucent 15,6 MdsE, reflétant une prime de 28% par rapport au cours moyen des 3 mois précédant l’offre.

#Les titres d’Alcatel et de Nokia en chute libre en Bourse !|

Malgré son désaccord, Odey aura du mal à bloquer l’opération, qui a reçu le soutien des directions des deux groupes, mais aussi celle de l’Etat français et d’autres actionnaires d’Alcatel. En outre, l’opération sera considérée comme réussie si Nokia obtient plus de 50% des titres, un seuil assez bas, qui semble acquis. En outre, l’opération ne nécessite pas l’approbation des actionnaires d’Alcatel-Lucent en assemblée générale. Les actionnaires de Nokia devront en revanche se prononcer en AG, en vue d’un bouclage de l’opération prévu pendant le premier semestre 2016.

Il reste que les marchés financiers semblent douter eux aussi de la pertinence de l’opération. Ce jeudi matin, le titre Alcatel-Lucent chute d’environ 8% à Paris, tandis que celui de Nokia plonge de plus de 10% à Helsinki ! Depuis l’annonce de l’offre de Nokia, le 15 avril, le titre de l’équipementier finlandais a perdu 22% de sa valeur.

Jeudi, le plongeon du titre Nokia semblait surtout lié à la publication par le groupe de résultats décevants au 1er trimestre. Malgré une progression du chiffre d’affaires, la marge opérationnelle de la division réseaux du groupe a plongé, et n’atteint plus que 3,2% du chiffre d’affaires, contre 9,3% un an plus tôt, et 8,6% attendu par les marchés…

boursedirect.fr

Aller en haut