Accueil / Mines & Energies / Algérie : Amec Foster se voit attribuer un contrat FEED dans la construction de trois …

Algérie : Amec Foster se voit attribuer un contrat FEED dans la construction de trois …

Algérie : Amec Foster se voit attribuer un contrat FEED dans la construction de trois …

Algérie : Amec Foster se voit attribuer un contrat FEED dans la construction de trois raffineries

En Algérie, le bureau britannique d’études et de conseil en ingénierie Amec Foster Wheeler a obtenu un contrat FEED dans le cadre de la construction de trois nouvelles raffineries pétrolières à Biskra, Tiaret et Hassi Messaoud, rapporte Petroleum Africa. Un contrat qui lui a été attribué par la société d’État Sonatrachen charge des hydrocarbures. Le montant de l’accord n’a pas été spécifié.

Le contrat FEDD est basé sur la fourniture de services d’ingénierie de base, couvrant en amont des services d’ingénierie de détail et des services d’étude ayant pour objet de finaliser les études de procédé d’installations concernées par le projet.

Selon les termes du contrat, Amec Foster offrira également à la Sonatrach des services d’accompagnement concernant la délivrance de licences dans le processus de montage des raffineries.

La capacité qu’auront les trois infrastructures sera de cinq millions de tonnes par an. Chacune des installations sera dotée d’une unité de distillation atmosphérique, d’une unité de séparation de gaz de pétrole liquéfié, d’hydrocraqueurs, de désulfuration, de production de bitume, d’une salle de contrôle et de laboratoires.

Chacune d’elle disposera aussi de bâtiments administratifs, de réservoirs de stockage et d’installations de transport. La raffinerie de Biskra en particulier abritera des installations de lubrification.

Amec Foster, qui détient un effectif de plus de 40 000 employés, a précisé que les travaux seront terminés au plus tard au troisième trimestre de 2017.

La compagnie n’en est pas à sa première expérience en Algérie. En août 2015, elle avait décroché un contrat auprès de la Sonatrach pour la fourniture des services d’ingénierie nécessaires au dégoulottage du champ gazier de Hassi R’Mel. Le 20 novembre 2014, elle s’était vue attribuer un contrat en Afrique du Sud pour la conception, l’installation et la mise en service d’un système de protection contre les incendies de la station nucléaire de Koeberg au Cap.

Olivier de Souza
agenceecofin.com

Aller en haut