Accueil / Tic & Telecoms / Algérie : après Philippe Thomé, les mauvais résultats de Djezzy emportent à son tour …

Algérie : après Philippe Thomé, les mauvais résultats de Djezzy emportent à son tour …

Algérie : après Philippe Thomé, les mauvais résultats de Djezzy emportent à son tour …

Algérie : après Philippe Thomé, les mauvais résultats de Djezzy emportent à son tour Ghada Gebara

Selon le site d’informations Tout sur l’Algérie (TSA), Ghada Gebara, n’est plus la directrice générale de l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy. Dans un communiqué publié le 9 mars 2016, la filiale de VimpelCom a annoncé le transfert de son ancienne patronne vers la maison-mère. Ghada Gebara quitte la société moins d’un an après avoir remplacé Philippe Thomé à qui elle a officiellement succédé le 17 juin 2015. TSA révèle qu’en plus des tensions avec Vincenzo Nesci, le président exécutif de Djezzy, ce départ résulte également des mauvais résultats financiers de l’entreprise pour 2015.

Le 17 février 2016, Djezzy a publié ses chiffres financiers pour 2015. Il ressort une chute continue des revenus de l’entreprise depuis 2013. En 2015, Djezzy a réalisé un chiffre d’affaires de 1,259 milliard de dollars. Soit une baisse de 25% comparé au chiffre d’affaires de 2014 qui était de 1,678 milliard de dollars. Même du côté de l’investissement, la compagnie a enregistré un recul de 38% comparé à 2014. Le Capital opérationnel (Capex) qui était de 31,2 milliards de dinars tunisiens (près de 15 milliards de dollars) a régressé à 19,5 milliards de dinars (environs 9,5 milliards de dollars). Le nombre d’abonnés lui aussi s’est rétracté. La société a perdu 700 000 abonnés et s’est stabilisée à 17 millions de consommateurs.

Ces mauvaises performances n’ont fait que conforter Djezzy dans son plan de restructuration entamé en 2015. Salim Tamani, le responsable des relations publiques et médias de Djezzy, avait expliqué qu’il s’agit d’un plan de départs volontaires, destiné aux cadres de l’entreprise.

agenceecofin.com

Aller en haut