Accueil / Développement / Algérie : baisse de plus de 25% de la facture d’importation du lait durant les dix premiers mois de 2016

Algérie : baisse de plus de 25% de la facture d’importation du lait durant les dix premiers mois de 2016

Algérie : baisse de plus de 25% de la facture d’importation du lait durant les dix premiers mois de 2016

Les montants des importations de lait par l’Algérie durant les dix premiers mois de 2016 ont diminué de 25,45%, en comparaison avec la même période de 2015, selon des chiffres publiés lundi par le Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS).

En effet, les importations des produits laitiers ont atteint 798,6 millions de dollars US de janvier à octobre 2016 contre 1,07 milliard USD à la même période de l’an passé.

Si l’on constate une baisse importante en valeur concernant le lait importé, les quantités ont quant à elles, baissé à un niveau moindre. Elles se sont établies à 324.206 tonnes contre 364.531 tonnes, soit une réduction de près de 11,06 % entre les deux périodes de comparaison.

La baisse des prix à l’international a été à l’origine du recul de la facture même si une légère augmentation de la production nationale a aussi contribué à cette tendance.

En 2015, l’Algérie a importé pour un peu plus d’un milliard USD de lait et dérivés contre 1,91 milliard en 2014. Le lait est au même titre que le blé, le sucre et l’huile végétale considérés par la population et le gouvernement algériens comme des produits alimentaires de première nécessité. De ce fait, ils sont subventionnés par l’Etat.

Le gouvernement s’est fixé l’objectif de baisser les importations de lait en poudre de 50% à l’horizon 2019. Pour ce faire, des mesures d’encouragement ont été prises en faveur des éleveurs et transformateurs, telles que la subvention du lait cru, des facilitations d’accès aux crédits bancaires et au foncier agricole.

ALGER, 19 décembre (Xinhua)

Aller en haut