Accueil / Développement / Algérie : la réduction du déficit commercial se confirme

Algérie : la réduction du déficit commercial se confirme

Algérie : la réduction du déficit commercial se confirme

L’Algérie a enregistré durant le premier trimestre de 2017 un déficit commercial de 2,74 milliards de dollars américains, contre 5,54 milliard de dollars à la même période de 2016, ce qui correspond à une baisse du déficit de 50 %, a-t-on appris samedi d’un bilan du Centre national de l’informatique et des statistiques (CNIS), relevant des Douanes algériennes.

Cette tendance baissière entamée depuis le début de la crise pétrolière se confirme ainsi grâce à une politique de réduction des importations et un raffermissement depuis le début de l’année des prix du pétrole.

Durant l’année 2016, la balance commerciale de l’Algérie a accusé un déficit de 17,84 milliards de dollars contre 13,71 milliards en 2015 et ce après avoir enregistré un excédent de 4,306 milliards de dollars en 2014.

Le CNIS a précisé qu’entre janvier et mars 2017, les exportations se sont établies à 8,944 milliards de dollars contre 6,32 milliards de dollars lors de la même période de l’année précédente, soit une hausse de 41,52%.

Quant aux importations, elles se sont chiffrées à 11,684 milliards de dollars contre 11,862 milliards de dollars durant la même période de l’année écoulée, soit une hausse de 1,5%.

Les exportations des hydrocarbures, qui ont représenté 94,73% du total des exportations de l’Algérie, ont été de l’ordre de 8,47 milliards de dollars durant les trois premiers mois de l’année en cours, contre 5,91 milliard de dollars par rapport à la même période de 2016, en hausse de 43,42%.

En 2016, l’Algérie a exporté du gaz et du pétrole pour une valeur de 27,1 milliards de dollars, contre 32,69 milliards de dollars en 2015, soit une baisse de 17,12%. En 2014, les revenus des hydrocarbures étaient de 60,304 milliards de dollars, soit 40,76% de plus que l’année d’après.

ALGER, 22 avril (Xinhua)

Aller en haut