Accueil / Tic & Telecoms / Algérie: l’e-paiement attendu ce mois

Algérie: l’e-paiement attendu ce mois

Algérie: l’e-paiement attendu ce mois

En Algérie, Mouatassem Boudiaf, le ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé de l’Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, a promis le lancement au plus tard ce mois de septembre du service d’e-paiement, attendu dans le pays depuis 2014.

L’e-paiement fournit des moyens de règlement d’achat sur Internet à partir d’un ordinateur ou d’un smartphone connecté, avec une carte bancaire ou des transactions de compte à compte. Une fois opérationnel, Mouatassem Boudiaf avait expliqué que ce moyen de paiement, au centre de l’économie numérique vers lequel tend le pays, concernera d’abord les grandes entreprises. Il sera ensuite étendu aux sociétés de services avant d’être enfin généralisé à la population.

Le paiement par Internet devrait être acté par l’adoption de la loi sur l’e-commerce soumise au parlement pour examen par le ministère de la poste et des technologies de l’information et de la communication et attendue sous peu. A travers cette loi, « nous allons catalyser l’économie informelle qui sera, à terme, implicitement entraînée dans cet élan de bancarisation de l’économie », a souligné Mouatassem Boudiaf.

Rappelons que la ministre de la poste et technologies de l’information et de la communication, Imane Houda Faraoun, sur les ondes de la radio nationale le 16 février 2016, avait déclaré qu’aller vers l’e-paiement à l’heure actuelle serait « une erreur monumentale ». La ministre défend l’idée selon laquelle le paiement mobile, plus à la portée des petites bourses et très prisé de par le monde, est mieux indiqué que le paiement électronique qui nécessite des préalables difficiles à mettre sur pied et un taux de bancarisation élevé de la population.

 

 

 

Muriel Edjo / agence ecofin

Aller en haut