Accueil / Développement / Algérie: réorganisation du secteur public industriel via un processus de fusions-absorptions

Algérie: réorganisation du secteur public industriel via un processus de fusions-absorptions

Algérie: réorganisation du secteur public industriel via un processus de fusions-absorptions

Le ministre algérien de l’Industrie et des mines, Abdesselam Bouchouareb (photo), a présenté, le 11 janvier, un plan de réorganisation du secteur public industriel qui prévoit la création de 12 groupes à partir des Sociétés de gestion des participations de l’Etat (SGP) placées sous la tutelle de son département. «Cette démarche découle du constat de la situation de délitement dans lequel se trouvent les SGP qui ont révélé leurs limites, et de la nécessité de rompre en toute urgence avec ce mode d’organisation», a expliqué le ministre, cité par l’agence officielle APS.

Selon lui, le maintien du mode d’organisation actuel risque «d’hypothéquer totalement les moyens et les efforts consentis par l’Etat en matière de relance de ces entreprises».

M. Bouchouareb a, par ailleurs, précisé que cette reconfiguration s’effectuera par un processus de fusions-absorptions et aussi par la modification des raisons sociales des SGP et groupes industriels déjà constitués tels que le groupe industriel des ciments d’Algérie (GICA) ou la Société nationale des véhicules industriels (SNVI).

Pour ce qui concerne l’impact social de ce projet, le ministre a assuré qu’ «aucun acquis social ou professionnel ne sera remis en cause» et qu’«aucun salarié ne sera laissé en marge de cette opération de réorganisation».

agenceecofin.com

Aller en haut